Dragon Ball: Les fans se plaignent de la mauvaise qualité de l’animation

TELEVISION La diffusion du cinquième épisode de la nouvelle série a provoqué l'ire des internautes...

M.C.
— 

L'épisode 5 de
L'épisode 5 de — Capture d'écran Youtube

L’excitation a fait place à la déception, puis à l’indignation. Après 18 ans d’attente, les fans n’ont pas apprécié que la nouvelle série Dragon Ball Super, suite de Dragon Ball Z, donne l’impression d’être faite avec des bouts de ficelle. Sur les réseaux sociaux, ils ont vivement fait entendre leur colère devant la dégradation de la qualité de l’animation dans le cinquième épisode de la série, diffusée depuis le mois de juillet sur la chaîne japonaise Fuji TV. « Les mouvements lors des combats sont rigides, les arrière-plans flous, les expressions des visages sont niaises, franchement c’est du niveau d’un élève de maternelle », peut-on lire sur le site japonais Otapol.

« Les deux premiers épisodes étaient très jolis. Le trois et le quatre commençaient à avoir quelques plans moyens, mais qui passaient encore. Le cinq (diffusé le 9 août) a choqué beaucoup de monde », déclare à L’Express un fan, qui a lancé une pétition appelant le studio Toei Animation, qui produit le dessin animé, à « respecter Dragon Ball et ses fans ».

« Ils vous surchargent au point que les gens vomissent et doivent aller à l’hôpital »

Le designer français Thomas Romain, qui travaille au Japon dans l’animation, explique au magazine que c’est le manque de moyens des studios japonais, un problème ancien et généralisé, qui est en cause, avec des dessinateurs travaillant dans des conditions exécrables pour tenir des délais toujours plus courts. « Ce qu’ils vous paient ne ressemble même pas à un début de salaire minimum », témoignait en mars l’animateur américain Henry Thurlow, qui travaille au Japon. « Ils vous surchargent de travail au point que les gens vomissent au bureau et doivent aller à l’hôpital. »

L’épisode 5 de "Dragon Ball Super". - Capture d’écran Youtube

Principale désillusion de ceux qui attendaient impatiemment la nouvelle série : le fait qu’un dessin animé de cette notoriété, aux millions de fans de par le monde, doive ainsi se serrer la ceinture. Certains tentent aussi de relativiser : « Si on regarde bien, [l’épisode 5] n’est moche qu’en partie », estime ainsi le site Manganimation, qui penche pour « un problème de planning serré, et pas une question de budget ». Les premiers retours sur l’épisode 6, diffusé le 16 août, sont plus indulgents.