Canal+: «Les Guignols de l'info» seront diffusés en crypté à la rentrée

MEDIAS Le nouveau directeur général de Canal + a annoncé au « Figaro » les grands changements de la grille de rentrée…

A.L.

— 

Les «Guignols de l'info» sur Canal+
Les «Guignols de l'info» sur Canal+ — Pierre-Emmanuel Rastoin / Canal+

Le sort des Guignols est donc scellé. Les marionnettes satiriques de Canal + passent au crypté. La rumeur qui courait autour du passage au payant de l’émission - que certains ont cru, pendant quelques jours de panique générale, enterrée par Bolloré - est confirmée au Figaro par Maxime Saada, le nouveau directeur général de Canal +. Le format (quotidien) et le budget (25 millions d’euros) restent inchangés.

Par ailleurs, si la diffusion en direct à 20h50 est cryptée, l’émission sera visible sur Dailymotion, et une rediffusion est prévue en clair chaque dimanche.

Tandis que Maïtena Biraben remplace Antoine de Caunes à la tête du Grand Journal, l’animateur hérite d’un « late show [une émission tardive] hebdomadaire » et payant à partir du mois d’octobre, « une émission autour de lui, un pur produit de divertissement qui sera produit en interne », précise Maxime Saada. Avec au casting Fred Testot et l’équipe du Gorafi, entre autres.

Un « Grand Journal » plus culturel, Daphné Burkï à la « Nouvelle Edition »… 

Le Grand Journal de Maïtena Biraben sera plus culturel, même si les « sujets politiques auront toujours leur place », et son casting sera bientôt dévoilé. Le Petit Journal pourrait être rallongé, et Eric et Quentin auront aussi leur propre émission hebdomadaire en clair.

Du côté des autres émissions, c’est le jeu de chaises musicales : Ali Baddou (La Nouvelle édition) remplace Maïtena Biraben au Supplément. Daphné Burkï (Le Tube) remplace Ali Baddou à Nouvelle édition et Ophélie Meunier prend les commandes du Tube.

Maxime Saada annonce par ailleurs la multiplication de créations originales « jusqu’à proposer une dizaine de séries françaises par saison ».