Netflix aux petits soins avec les enfants

TELEVISION La plateforme de streaming veut multiplier les contenus originaux jeunesse, comme la série de treize épisodes tirée du film à succès « Dragons » mise en ligne ce vendredi…

Anaëlle Grondin

— 

Extrait de la série de Netflix «Dragons : Par delà les rives».
Extrait de la série de Netflix «Dragons : Par delà les rives». — NETFLIX

Marco Polo, Daredevil, Orange is the new black… Pour contrer les autres plateformes de vidéo à la demande, Netflix s’est mise ces dernières années à proposer des séries originales, qui rencontrent un franc succès pour certaines. Une stratégie que le service de streaming a commencé à mettre en place cette saison pour les contenus jeunesse également.

Impossible pour l’heure d’acquérir les droits auprès de Disney pour proposer La Reine des Neiges, qui continue de cartonner partout dans le monde ? Ce n’est pas grave, nous répond Netflix. Grâce à un partenariat avec Dreamworks, Netflix propose par exemple depuis décembre Roi Julian ! L’Élu des lémurs, série d’animation dérivée du film Madagascar. Et à partir de ce vendredi 26 juin, la plateforme met en avant Dragons : Par-delà les rives, une série de treize épisodes tirée du long-métrage à succès Dragons.

« Dreamworks est le partenaire rêvé. Ils créent des histoires géniales », déclare Carla Fisher, directrice de l’innovation Kids & Family chez Netflix, que 20 Minutes a rencontrée. « Les créations originales pour les enfants sont très importantes pour nous. On attend avec impatience Kong l’année prochaine. C’est un reboot de King Kong qui commence par un film puis continuera sous forme de série. Au départ c’est l’histoire d’un adorable bébé gorille. Il y a beaucoup d’action et d’aventures ensuite », s’enthousiasme-t-elle.

Une équipe spécialisée pour les contenus jeunesse

Cette conceptrice de jeux vidéo, experte dans les contenus éducatifs et dans le divertissement jeunesse, a été embauchée par le géant américain il y a un peu plus d’un an pour travailler sur l’expérience utilisateur des enfants. Ces derniers ont des profils spéciaux sur la plateforme ne proposant que des vidéos adaptées à leur âge. Le travail de Carla Fisher consiste à rendre l’interface jeunesse la plus fluide possible et la partie recommandation la plus pertinente possible. C’est elle qui a eu l’idée de proposer des vignettes représentant les héros de dessins animés pour que les plus petits fassent leur choix facilement dans le catalogue dédié, sans cesse mis à jour, comme celui des grands.

« 50 % de nos utilisateurs regardent des contenus familiaux ou pour enfants chaque semaine, indique Carla Fisher. Ce type de contenu est aussi important pour nous que les contenus que nous proposons aux adultes. On a toute une équipe chez Netflix qui s’occupe de cette partie-là uniquement. »

Mais attirer toujours plus de jeunes sur la plateforme grâce à des programmes alléchants n’est pas aussi aisé que cela en a l’air. Certains parents n’aiment pas que les enfants passent trop de temps devant les écrans. « C’est un défi pour Netflix, reconnaît Carla Fisher. Je me pose aussi ce genre de questions pour ma fille de quatre ans. Ce n’est pas bien de manger du chocolat toute la journée comme ce n’est pas bien de ne manger que du brocoli toute la journée non plus. Il faut trouver un équilibre. C’est pareil pour les enfants et les écrans. »