VIDEO. Nice: Le maire Christian Estrosi hué en direct sur France 2

TELEVISION Samedi, l'édile a été invité par Patrick Sébastien à monter sur la scène de l'émission spéciale «Fête de la musique»...

J.M.
— 
Patrick Sébastien et Christian Estrosi, le 20 juin 2015, à Nice.
Patrick Sébastien et Christian Estrosi, le 20 juin 2015, à Nice. — France 2 / capture d'écran

La musique et la politique ne font pas toujours bon ménage. Samedi soir, sur France 2, Christian Estrosi, maire de Nice (Les Républicains), s’est fait huer par la foule. La chaîne publique avait en effet décidé de planter le décor de son show musical dans la ville des Alpes-Maritimes.

« Ça, c’est la politique, laisse faire… »

« Il y a une personne que je cherche depuis le début de la soirée, c’est un vieux copain à moi, c’est votre maire Christian Estrosi… », raconte Patrick Sébastien déclenchant les sifflets de la foule. « Pour les Vieux Niçois, il y avait un cabaret ici qui était magnifique, il s’appelait la Madonette et c’est là que j’ai rencontré votre maire… » Puis Christian Estrosi vient sur scène, hué de plus belle. « Ça, c’est la politique, laisse faire… », lance l’animateur de France Télévisions.

Imperturbable, le maire s’exclame : « Merci à France Télévisions, à Daniela Lumbroso, à vous Virginie Guilhaume, à toi mon vieux copain Patrick. Que du bonheur à Nice ce soir, et je sais que ce bonheur rentre dans toutes les familles françaises. Merci aux Niçois, merci à la France ! »

« De la connerie pure », pour Patrick Sébastien

Le maire de Nice est régulièrement critiqué pour ses propos polémiques. Fin avril, il avait affirmé que la France devait faire face à des « cinquièmes colonnes » islamistes et qu’une « troisième guerre mondiale » était déclarée à « la civilisation judéo-chrétienne » par « l’islamo-fascisme ».

Dans une interview, à paraître ce lundi dans Nice-Matin, Patrick Sébastien est revenu sur l’incident : « T’as 80.000 personnes [dans le public de l’émission], t’en as 200 qui sifflent. C’est pas un bémol, c’est de la connerie pure. »