«Nus et Culottés»: Six conseils de Nans et Mouts pour vos vacances débrouille

GUIDE DE SURVIE Ce jeudi soir, «Nus et Culottés» revient pour une saison 3 sur France 5. On en a profité pour grappiller des bons plans auprès des pros du système D…

Annabelle Laurent

— 

Guillaume Mouton et Nans Thomassey, alias Mouts et Nans, dans
Guillaume Mouton et Nans Thomassey, alias Mouts et Nans, dans — Bonne Pioche

Nans et Mouts repartent pour un tour. Toujours nus, toujours culottés, ce jeudi soir sur France 5*, pour une saison 3 bien remplie, de l’Italie à l’Ecosse. Les règles n’ont pas changé depuis 2012: ils n’ont au départ ni argent, ni vêtements. Voyager léger, c'est voyager mieux... Et si cet été l’envie vous prenait de les imiter, vous êtes au bon endroit: les deux pros de la débrouille ont accepté de répondre aux six situations de galère que nous leur avons soumises... 

1) Je pars au bout du monde avec un(e) pote, et si possible, j’aimerais bien qu’on ne se tape pas dessus au bout de trois jours: 
 

Le truc à (ne pas) faire
Nans: On peut raconter les choses à l’envers? Pour être bien sûr de t’engueuler rapidement, surtout cacher ses émotions. C’est dégueu les émotions. Tout garder pour soi, laisser s’enkyster les tensions, et les ruminer comme un mantra. Toujours se comparer à l’autre, en étant persuadé qu’il y a un fort, un faible, et qu’un seul s’en sortira. Et ne JAMAIS prendre la responsabilité d’un pépin.
Mouts: Oh oui, avoir une petite liste et noter tout ce que l’autre n’a pas fait, compter les points!

2) J’ai mal géré mon budget, je me retrouve à la dernière minute sans un rond pour un hôtel. Pas d’accès immédiat à Couchsurfing, je cherche à quémander un bout de canapé…


Le truc à ne pas faire
Mouts: Demander les mains dans le dos, sans regarder les gens dans les yeux. 
Nans: Arriver à 2h du matin chez les gens. Ils sont moins méfiants avant la tombée de la nuit.

Le truc à faire:
Mouts: Aller droit au but avec une demande claire et concise. Et assumée: surtout, se sentir légitime. Se sentir relié à son besoin, et à tous les êtres humains qui s’apprêtent à dormir: c’est normal, je veux juste dormir au sec et en sécurité.  
Nans: Assumer d’autant plus qu’un des plus grands bonheurs de l’homme est de contribuer au bonheur de l’autre. C’est ce qu’on constate nous à travers nos rencontres. Alors avec un peu de patience on passe à travers les couches de peur et d’appréhension pour toucher ça chez l’autre.

Autostoppeurs cherchent gentils conducteurs - Bonne Pioche

3) C’est le 35e kilomètre, j’ai plus de jambes. Pitié, qu’une voiture me sauve ou je vais crever. Mais je suis nul(le) en stop. Et pas très rassuré(e).
 

Le truc à faire
Nans: Pour des questions de sécurité, et surtout pour les femmes: le stop actif. Plutôt que de tendre le pouce, aller chercher son conducteur, dans une station essence par exemple. Pour les femmes, choisir une femme ou un couple… Sinon, au delà des questions de sécurité, poser des questions au conducteur, mais se confier à lui aussi, pour créer une rencontre équilibrée... 
Mouts: ... Parce que c’est aussi l’empathie suscitée qui vous donnera peut-être le détour de 5km qui vous arrangera bien…Et sourire, oser danser, chanter, faire des grimaces. Une statue qui tend le pouce, ça fait pas envie.

Le truc à ne pas faire
Mouts: Monter dans une voiture alors qu’on a l’intuition que ça ne va pas le faire, que c’est dangereux. L’intuition, c’est tout ce qu’on a dans un moment comme ça, et c’est très puissant.
Nans: Accepter d’être déposé sur une aire de repos. La garantie d’attendre des heures!

4) Au secours, je suis si loin et pourtant cerné(e), les Français sont par-tout. Y a-t-il un endroit sur terre où je peux échapper à mes compatriotes et rencontrer des locaux? 
 

Le truc à faire
Nans: Prendre son guide du Routard… et l’offrir au premier Français rencontré. Flâner en choisissant sa direction à pile ou face, engager une discussion avec un habitant, prendre le bus, le train…

Le truc à ne pas faire
Mouts: Parler haut et fort français dans les rues: ça les attire! Porter un maillot de l’OM, ou tout autre signe de reconnaissance.

Nans Thomassey et Guillaume Mouton en montage - Bonne Pioche

5) Je compte filmer mon voyage pour en faire une petite vidéo souvenir (et exploser mon record de likes sur Facebook)
 

Le truc à ne pas faire
Nans: Filmer 50 heures de voyage! Ou vouloir tout mettre au montage. Ça donne des vidéos hyper longues où il ne se passe pas grand-chose.
Mouts: Négliger le son. Oublier la carte mémoire à l’hôtel une fois les vacances finies.

Le truc à faire
Mouts: Oser filmer les gens qu’on rencontre. Il y a ces vidéos que les gens mettent sur Facebook où ce n’est que eux qui racontent: «Et là j’ai rencontré Catherine, et là Robert…». Super!
Nans: Filmer les moments joyeux mais aussi ceux plus difficiles, les chagrins, les colères. On a souvent peur de le faire, c’est dommage.

6) J’ai la tourista – en Inde, en Chine, où vous voulez…-, c’est infernal. Avec en prime une flambée soudaine de mal du pays. Je me sens seul(e) au monde. Je SUIS seul(e) au monde. Mais qu’est-ce que je fous là, au fait? 
 

Le truc à faire
Nans: Quand on part seul et qu’on est malade, demander de l’aide. Via Couchsurfing, par exemple. Au Mexique je suis resté une semaine chez un local qui connaissait la maladie que j'avais, et a veillé sur moi.
Mouts: Pour le blues, emmener un objet ou une photo qui réveille le sens de son voyage. Pour moi, c’est la photo du Facteur cheval, le constructeur du Palais idéal. Il m’inspire énormément dans sa capacité à avoir suivi une intuition et un rêve. Avoir des icônes pour se reconnecter à sa motivation.

Le truc à ne pas faire
Mouts: Rentrer chez soi. Parce que c’est là que ça devient intéressant. Quand on a besoin des autres.

*A 20h40, avant une nouvelle saison de La tournée des popotes à 21h30, comme ce sera le cas chaque jeudi du mois de juin.