Le patron de France 2, Thierry Thuillier, rejoint Canal +

TELEVISION Le directeur de l’information de France Télévisions et directeur de France 2 va diriger les sports pour le groupe privé…

Anne Demoulin

— 

Thierry Thuillier, le 27 février 2013, à Paris.
Thierry Thuillier, le 27 février 2013, à Paris. — LIONEL BONAVENTURE / AFP

C’est officiel ! Après des rumeurs insistantes, Thierry Thuillier, le directeur de l’information de France Télévisions et directeur de France 2, quitte le groupe public pour Canal +.

Un départ attendu

Il succède à Cyril Linette, parti pour diriger L’Equipe, à la direction des sports du groupe privé à compter du 15 juin. « L’arrivée de Thierry Thuillier au sein de l’équipe de direction de Canal + s’inscrit dans le cadre du développement du groupe », explique Canal + dans un communiqué.

L’ancien directeur de la rédaction d’iTELE n’avait rien à attendre de la future présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte. Dans son projet présenté au CSA, elle ne cachait pas son envie de réformer l’organigramme du groupe public : « Le responsable de l’information, en charge d’un vaste programme déjà bien avancé de mutualisation des ressources, peut-il en même temps gérer sérieusement la deuxième chaîne française de télévision ? »

Un bon bilan

Nommé en pleine crise à France 2 en octobre 2013, Thierry Thuillier quitte ses fonctions avec un bon bilan, après avoir enfin réussi notamment à redresser l’access de la chaîne : « Grâce à son action, le groupe a renforcé depuis 2010 sa place de référence en matière d’information et France 2 a vu ses audiences se redresser significativement pour la première fois depuis 1996 », souligne Rémy Pflimlin, l’actuel président de France Télévisions.

Ce dernier confie la direction de l’information de France Télévisions à Pascal Golomer, actuellement directeur délégué à l’information et à Bruno Patino, la direction de l’antenne et des programmes de France 2, en plus de ses fonctions de directeur général délégué aux programmes, aux antennes et aux développements numériques.