Delphine Ernotte Cunci prend la tête de France Télévisions

TELEVISION Le CSA a nommé ce jeudi Delphine Ernotte Cunci à la présidence de France Télévisions. C'est la première fois qu'une femme est nommée à ce poste...

J.M.

— 

Delphine Ernotte a fait toute sa carrière au sein de l'opérateur téléphonique Orange.
Delphine Ernotte a fait toute sa carrière au sein de l'opérateur téléphonique Orange. — ERIC PIERMONT/AFP

Le CSA a nommé Delphine Ernotte Cunci, 48 ans, à la présidence de France Télévisions. Dans un communiqué, le Conseil supérieur de l’audiovisuel, a fait savoir ce jeudi qu'il avait choisi la directrice générale d'Orange France, pour succèder à la tête de rémy Pfilmin, «pour une durée de 5 ans à compter du 22 août 2015». Il s'agit de la première femme à occuper ce poste.

Ce jeudi matin, le collège du CSA avait annoncé dans un communiqué qu'il allait auditionner cet «après-midi les deux personnalités concernées», sans les nommer. Mais il s'agirait de Pascal Josèphe et de Delphine Ernotte Cunci. Les huit sages du CSA n'avaient pas réussi à départager les deux postulants au cours de deux votes successifs, a-t-il précisé. La nomination de Delphine Ernotte est surprenante à plusieurs titres: elle a été vivement critiquée dans la crise des suicides chez Orange, et n’a aucune expérience dans l’audiovisuel.

 

En début de soirée, le CSA a fait part de sa décision motivée, expliquant avoir nommé une «femme dotée de solides compétences de management et d'une expérience reconnue dans la gestion du dialogue social, qui a exercé des fonctions de direction au sein de l'un des plus grands groupes numériques européens».

Concernant le projet de Delphine Ernotte Cunci, que le syndicat des journalistes (SNJ) lui reproche d'avoir gardé secret, le CSA indique qu'il «est apparu comme conciliant de manière équilibrée l'ambition réformatrice portée par une vision exigeante de la télévision publique de demain, le souci d'une continuité indispensable à une transformation sereine et apaisée de l'entreprise, et al volonté de susciter l'adhésion des personnels».