«Daily Show»: Le nouvel animateur accusé d'antisémitisme et de sexisme

HUMOUR A peine annoncé comme le successeur de Jon Stewart au «Daily Show», l’humoriste Trevor Noah est critiqué pour des tweets jugés antisémites et sexistes…

A.L.

— 

Trevor Noah a fait quelques apparitions au Daily Show
Trevor Noah a fait quelques apparitions au Daily Show — Comedy Central

Le nom de Trevor Noah a été annoncé à la surprise générale lundi. Le successeur au grand Jon Stewart aux manettes du culte Daily Show, c’est lui. Trevor qui? L’humoriste sud-africain de 31 ans est peu connu du grand public, et son arrivée n’avait été anticipée par personne. Mais l’effet de surprise n’a pas détourné certains internautes de leur travail d’investigation, et quelques heures plus tard, des vieux tweets de l’humoriste étaient déjà déterrés, certains remontant à 2009, et avec tous un point commun: des notes d’humour jugées déplacées, antisémites, ou sexistes, et relayées par Buzzfeed.com.

Par exemple, en juin 2010: «Les Sud-Africains savent aussi bien recycler qu’Israël sait maintenir la paix».

Ou le 12 mai 2014: «Derrière chaque rappeur milliardaire, il y a un homme juif deux fois plus riche.»

D'autres tweets concernent les femmes... 

«Une belle femme blanche qui a des fesses est comme une licorne. Même si tu en vois une, tu ne pourras sans doute jamais monter dessus»

Ou les femmes grosses: 

«"Oh yeah c’est le week-end. Les gens vont boire et penser que je suis sexy!“ Les filles grosses sont partout.»

Bref, un tel florilège a de quoi plomber d'emblée l'image du nouveau présentateur, même si Time a par ailleurs sélectionné «9 tweets hilarants de Trevor Noah» qui permettent de mieux comprendre le choix de Comedy Central.


Comedy Central devrait réagir aux tweets polémiques, souligne Vulture, qui y voit une leçon à retenir: «Effacez vos vieux tweets pas drôles». Quant au patron de la chaîne qui expliquait au Hollywood Reporter que la «très grosse communauté internationale de fans» qu'avait Trevor Noah sur Twitter et Facebook ne pouvait «qu'aider», il peut déjà revoir son jugement.