«Homo ou Hétéro» sur France 2, une «vaste blague» pour certains internautes

VOUS RÉAGISSEZ Ce numéro d'«Infrarouge» a été vivement critiqué par une partie des téléspectateurs...

Christine Laemmel
— 
Tweet commentant l'émission Infrarouge du 24 mars 2015
Tweet commentant l'émission Infrarouge du 24 mars 2015 — @alexandrezkn

Diffusé en deuxième partie de soirée, le documentaire Homos ou hétéros: est-ce un choix, a rassemblé 900.000 téléspectateurs devant France 2 ce mardi soir. Un très beau score pour un programme de deuxième partie de soirée. Les réactions, notamment sur Twitter, sont, elles, partagées. 

>> RÉAGISSEZ - Et vous, vous avez regardé le documentaire? Continuez à réagir en déposant un commentaire ou en nous écrivant à contribution@20minutes.fr.

L'angle choisi par Infrarouge, selon lequel l'orientation sexuelle pourrait ne pas être un choix, ne convainc pas grand monde. Thierry Berrod, réalisateur du documentaire, est pourtant un habitué des questions choc traitées à l'aide d'une approche plus scientifique qu'empathique. Le chien est-il intelligent? s'est-il par exemple déjà demandé en 2006, avant de révéler les vertus de l'urine puis les mystères de l'infidélité en 2014. 

#infrarouge révèle qu'hétérosexualité et homosexualité ne relèvent pas d'un choix. Sujet du prochain numéro: "Le Pape est-il catholique?"?
— Fabien Randanne (@fabrandanne) March 24, 2015



Parce que sur le principe ON S'EN FOUT de savoir pourquoi on est homo ou hétéro, bordel. Aucune importance ! #HomoOuHetero
— Ketchupy (@ketchupy16) March 25, 2015



Retrouvez l'émission de la semaine prochaine : juifs et tziganes, races supérieures ou inférieures ? :p #Infrarouge #HomoOuHetero
— Macaroni (@rudymarciano) March 24, 2015



"Est-ce bien sain de placer les homosexuels au niveau de rats de laboratoire qu'on étudie ou c'est une rediffusion de 1950?" #Infrarouge 2/2
— Kyle Dobson (@Kyle_Dobson) March 25, 2015



Jo, qui commente l'émission sur notre page Facebook, tempère. «Le fond du reportage était bon, estime cet internaute, mais les séquences choisies pour illustrer le propos étaient vraiment mal venues.» Les allusions aux caractéristiques qui seraient à raccrocher à l'homosexualité ou à l'hétérosexualité, semblent condenser tous les clichés.

Du gay habillé en fluo dansant sur un char de la gay pride... 

Tous les gays ne sont pas des travelots, ni des pâles copies des Village People ! Merci #HomoOuHetero pour tous ces clichés ! #France2
— Jey Remy (@JeremyDijon) March 24, 2015



Beny Hill, couilles de moutons, cuir, sonde vaginal : KAMOULOX, merci #Infrarouge
— Machin (@theknowing10) March 24, 2015


Donc y a une raison scientifique au fait que j'aime @celinedion ? #Infrarouge @infrarougeF2
— Doddy Neufhin ✏ (@doddy91) March 25, 2015



... Jusqu'aux similitudes entre cerveau de lesbienne et d'homme hétéro ou d'homme gay et de femme hétéro.

Maman, papa Mes hémisphères cérébrales sont Asymétriques, comme les hommes hétérosexuels. J'aime donc les femmes #Lesbienne #Infrarouge
— Lesbien séante (@Magiflepourtous) March 24, 2015




«Ce qui m'a le plus choqué, réagit Caryn sur notre page Facebook, c'est la séquence où l'on voit trois gorilles en train de se livrer à des bestialités. L'un se masturbait pendant que l'autre le sodomisait et le dernier faisait une fellation au second! Vous êtes sûrs que ce documentaire était vraiment en faveur des homosexuels? Perso je ne pense pas, je crois qu'il les a plutôt fait passer pour des animaux.»

C'est quoi l'homosexualité ? Suffit de regarder des animaux copuler, tu vas comprendre! Vraiment? ... #France2 #HomoOuHetero
— Dylan (@Mundius_Fixo) March 24, 2015



Dernières secondes du docu. La musique burlesque de Benny Hill résonne. «Parce que ce doc était en fait une vaste blague», résume un internaute.