Crash en Argentine: Louis Bodin «furieux» après son duplex devant les carcasses d’hélicoptères

DROPPED TF1 a été vivement critiquée après avoir installé le duplex de Louis Bodin devant les restes des hélicoptères. Le présentateur se justifie…

Alice Coffin
— 
Louis Bodin
Louis Bodin — Baltel / Sipa

C’est la faute aux Canadiens, c’est la faute aux Argentins. Face aux vives critiques formulées après l’interview de Louis Bodin, présentateur de Dropped,  devant les carcasses des hélicoptères du crash, TF1 s’est d’abord défendu par la voix de la directrice de l’information, Catherine Nayle. Elle a expliqué que des prestataires canadiens étaient à l’origine du choix de ce cadre pour le duplex.

«Je le regrette complètement»

Interviewé jeudi par RTL, radio pour laquelle il travaille par ailleurs, Louis Bodin a lui estimé, que le lieu de cette prise de vue avait été décidé par les équipes de télé argentine avec lesquelles TF1 travaille. «On s’est appuyé sur des moyens locaux. Quand vous arrivez une minute avant l’antenne, que ces gens-là parlent argentin, que pour eux c’est tout à fait naturel d’être à cet endroit-là (…) Moi je ne parle pas espagnol», a plaidé Louis Bodin. Il  a précisé être «furieux» de ces images. «Je ne souhaitais absolument pas aller sur les lieux du crash», a-t-il insisté. Il y a suffisamment de douleur et de tristesse pour qu’on n’en rajoute pas. Ce n’était pas un choix et je le regrette complètement», a indiqué Louis Bodin.