Tex affirme être un grand génie méconnu de l’humour

LOL L’animateur des «Z’amours» estime que son émission est «une œuvre»…

Benjamin Chapon
— 
Tex à Paris le 14 octobre 2014
Tex à Paris le 14 octobre 2014 — EREZ LICHTFELD/SIPA

L’humoriste Tex a expliqué que son travail à l’animation des Z’amours sur France 2 depuis quinze ans est «une œuvre.» Au micro de Philippe Vandel, sur France Info, Tex affirme qu’il n’a pas accepté de faire cette émission «pour choper de la thune» mais pour «créer une œuvre». Selon Tex, «4.000 émissions, c’est une œuvre, une concrétion. Il y a tout type de vannes et une mosaïque de personnes, de la France. Moi, j’en ai conscience même si c’est difficile à défendre. Des gens y réfléchiront en leur temps.»

Alors qu’il se demandait s’il n’était pas temps d’arrêter les Z’amours, Tex raconte que sa productrice l’a convaincu de l’intérêt suprême de rester dans l’histoire comme «l’homme d’une seule œuvre. Je trouve ça intéressant, je m’y suis collé.» Analyste de son propre travail (ou de sa propre «œuvre») Tex regarde souvent ses émissions et se dit «C’est pas possible, où t’es allé chercher tout ça

De la trempe des meilleurs

Très heureux de sa position, Tex est tout de même fâché contre ceux qui le stigmatisent, notamment Cyril Hanouna: «C’est insupportable qu’on ne montre que mes mauvaises vannes alors qu’il y en a des super fines. Pendant toute l’émission, j’envoie, j’envoie, j’envoie. C’est exceptionnel. Tout est à l’instinct. Forcément dans le lot, y en a des mauvaises.»

Avec autant de talent, Tex a une explication au fait que sa carrière sur scène n’ait pas décollé: il a trop de facilités. «J’ai commencé avec Dany [Boon], avec Gad [Elmaleh], avec Jean-Marie [Bigard]. Je la connaissais la technique pour monter: il faut travailler. Moi, je suis trop facile, je n’ai pas besoin de travailler. C’est un piège, un défaut.»

Croyant, il conclut en expliquant: «Etre drôle, c’est ma mission.»