France Télévisions: Alexandre Michelin, premier candidat déclaré à la présidence du groupe

TELEVISION Il est le directeur général de Microsoft MSN pour la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique depuis 2010...

20 Minutes avec AFP

— 

Alexandre Michelin, le 31 janvier 2011 à Issy-les-Moulineaux.
Alexandre Michelin, le 31 janvier 2011 à Issy-les-Moulineaux. — JOBARD/SIPA

Alexandre Michelin est le premier candidat à se déclarer. Le directeur général de Microsoft MSN pour la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique, Alexandre Michelin, a annoncé mardi sa candidature à la présidence de France Télévisions, a affirmé Le Figaro.

Déjà une longue carrière dans l'audiovisuel

Agé de 50 ans, il a entamé sa carrière sur la chaîne thématique Paris Première comme responsable des acquisitions, avant de prendre la direction générale de l'antenne. En 1997, il a rejoint le groupe Canal+, où il a occupé plusieurs fonctions dirigeantes. De 2001 à 2003, il a été directeur des programmes et des services du groupe Canal+, puis directeur de de l'antenne et des programmes de France 5 entre 2004 et 2006.

Le prochain président de France Télévisions sera désigné entre le 22 avril et le 22 mai par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Il prendra ses fonctions fin août.

Parmi les personnalités régulièrement citées dans la presse pour succéder à Rémy Pflimlin figurent notamment Marie-Christine Saragosse, présidente du groupe France Médias Monde (RFI, France 24, MCD), Emmanuel Hoog, PDG de l'AFP, Rodolphe Belmer, directeur général de Canal+ et Christopher Baldelli, patron de RTL.

Rémy Pfimlin s'est dit «intéressé»

Aucun n'a confirmé sa candidature. Le patron d'Europe 1, Denis Olivennes, dont le nom était régulièrement avancé, a démenti être candidat. Rémy Pflimlin, 61 ans, qui n'a encore rien officialisé, s'est dit «intéressé» par un nouveau mandat de 5 ans.

Le CSA a annoncé début février qu'il ne rendrait publique la liste des candidats à la présidence de France Télévisions qu'avec l'accord de tous les aspirants, contrairement à la procédure suivie lors de la nomination du président de Radio France début 2014. Le CSA rendra public le nombre de candidats début avril, avant d'établir une «liste restreinte de candidats qu'il auditionnera» à huis clos.