«Bloodline», la nouvelle série des créateurs de «Damages», arrive sur Netflix

SERIE Les 13 épisodes de ce thriller psychologique axé autour de la famille sont disponibles dès ce vendredi 20 mars sur la plateforme de VOD sur abonnement…

Anaëlle Grondin
— 
L'acteur Kyle Chandler dans la série de Netflix «Bloodline».
L'acteur Kyle Chandler dans la série de Netflix «Bloodline». — Saeed Ayani / Netflix

Netflix s’apprête à jouer avec vos nerfs. La plateforme de vidéos en streaming propose, à partir de ce vendredi 20 mars, sa nouvelle création originale: le thriller psychologique Bloodline. Préparez-vous à «bingewatcher»: les 13 épisodes de la série haletante, imaginée de A à Z par les papas de l’efficace série Damages, seront mis en ligne simultanément.

Avant d’être un thriller psychologique, Bloodline a des allures de drame familial. La série met en scène les Rayburn, une famille très respectée sur une petite île de Floride. La fratrie est composée de quatre frères et sœurs adultes. Au fil des ans, les Rayburn sont devenus l’un des piliers de la communauté grâce au père, propriétaire d’un grand hôtel depuis près d’un demi-siècle. Mais lorsque Danny, l’un des fils perdu de vue depuis longtemps, revient, des secrets menacent de refaire surface, mettant leurs liens familiaux à rude épreuve.

 

Dans les rôles principaux, Kyle Chandler (primé aux Emmy Awards pour Friday Night Lights) et l’Australien Ben Mendelsohn (révélé par Animal Kingdom et vu dans The Dark Night Rises). Le premier incarne John Rayburn, le fils cadet qui a «le sens du devoir» et «veut résoudre tous les problèmes entre frères et sœurs» selon les mots de Kyle Chandler, rencontré à Londres le mois dernier. Le second acteur incarne Danny Rayburn, le vilain petit canard qui revient sur l’île et sème la pagaille. «Il est l'aîné de la famille. Il est parti et revenu, c'est le seul à avoir changé d'environnement», glisse de son côté Ben Mendelsohn, sans trop en dire pour nous laisser le suspense. 

Grâce au personnage marginal qu’il incarne avec une justesse remarquable, l’acteur n’a aucun mal à voler la vedette à Kyle Chandler dans Bloodline. «Ben a une part d'inconnu en lui. Il est comme un animal sauvage. Il nous surprend sans arrêt sur le tournage», a d’ailleurs commenté Todd A. Kessler, l’un des créateurs de Bloodline, très satisfait de son choix.

«On a présenté un projet de six saisons» 

Depuis la fin de Damages en 2012, ses créateurs Todd A. Kessler, Glenn Kessler et Daniel Zelman ne se sont consacrés qu’à Bloodline. «L’idée a été vendue à Netflix début 2013», a indiqué le premier à 20 Minutes. «Ces derniers années, avec mon  frère Glenn et Daniel Zelman, on a beaucoup discuté de la famille. On vient de familles recomposées vraiment similaires, avec trois fils. Quand on a terminé Damages, on a réalisé que le sujet que l'on souhaitait explorer était les liens du sang. On a alors décidé de raconter un drame familial», a poursuivi Todd A. Kessler. Son ambition avec Bloodline est immense. «On a présenté un projet de six saisons, nous a-t-il confié. Pour nous, la fin de la saison 1 plante le décor pour cette famille.»

Les premiers épisodes de la série alternent entre le moment présent et le futur de certains personnages, laissant planer de nombreux mystères. Si vous êtes du genre à vous ronger les ongles en vous demandant comment les personnages peuvent bien en arriver là, rassurez-vous: «La fin de la saison 1, apportera les réponses à vos questions sur l’intrigue», promet Todd A. Kessler avant de préciser: «Chaque saison sera un regard différent sur la façon dont cette famille évolue, basé sur la précédente.» De quoi vous mettre encore plus l’eau à la bouche.

>> Retrouvez notre interview de Kyle Chandler le 20 mars sur 20minutes.fr