Traitement des attentats: Les patrons des rédactions épinglées par le CSA se réunissent mardi

TELEVISION Ils se réuniront au siège de TF1 afin d'adopter un texte commun en réponse au CSA...  

20 Minutes avec AFP

— 

Les médias internationaux couvrent l'événement de la prise d'otage d'Hyper cacher, porte de Vincennes, le 9 janvier 2015.
Les médias internationaux couvrent l'événement de la prise d'otage d'Hyper cacher, porte de Vincennes, le 9 janvier 2015. — M. CROS/20 MINUTES

Les patrons des rédactions tancées par le Conseil supérieur de l'audiovisuel pour leur couverture des attentats de Paris se réuniront mardi après-midi au siège de TF1, afin notamment d'adopter un texte commun en réponse au CSA, a-t-on appris auprès de ces médias.

Un éventuel recours devant le Conseil d'Etat

Les responsables aborderont également la question d'un éventuel recours devant le Conseil d'Etat contre les décisions du CSA.

Parmi les responsables qui seront présents mardi figurent Thierry Thuillier, directeur de l'information de France Télévisions, Guillaume Dubois, directeur général de BFMTV, Céline Pigalle, directrice de la rédaction de iTELE, Marc Saikali, directeur de France 24 et Cécile Mégie, directrice de RFI.

36 avertissements

Après avoir analysé 500 heures de programmes, le CSA a adressé jeudi à 16 médias 36 avertissements pour avoir, pendant leurs directs sur les prises d'otages de janvier, révélé des informations sensibles, susceptibles de mettre en péril la vie des otages. Avec la menace d'amendes ou d'autres sanctions en cas de récidive.

La semaine dernière, les télés et radios concernées par les critiques du CSA avaient déjà vivement protesté, dénonçant une forme de censure qui ne profitera, selon elles, qu'au flot de rumeurs véhiculées par les réseaux sociaux.

Contactée, TF1 n'a pas souhaité s'exprimer avant cette réunion.