VIDEO. L'ex-Worlds Apart Nathan Moore tente sa chance à «The Voice UK» et se plante

TELEVISION Le chanteur de l’ancien boys band n’a pas convaincu les jurés. Personne ne s’est retourné…  

A.G.

— 

Nathan Moore du boys band Worlds Apart passe les auditions à l'aveugle dans «The Voice UK».
Nathan Moore du boys band Worlds Apart passe les auditions à l'aveugle dans «The Voice UK». — Capture d'écran 20 Minutes / BBC One

Quelle surprise pour les téléspectateurs britanniques! Ce week-end, Nathan Moore, chanteur du boys band phare des années 1990, Worlds Apart a tenté un come-back en passant les auditions à l’aveugle de The Voice sur BBC One.

A 50 ans, il s’est ainsi présenté devant (ou plutôt derrière les fauteuils rouges de) will.i.am, Tom Jones, Rita Ora et Ricky Wilson, les jurés de la version britannique du télécrochet. Mais sa reprise de Seven Nation Army des White Stripes n’a pas du tout convaincu. Personne ne s’est retourné.

Après le télécrochet samedi soir, il s’est confié au site Digital Spy: «Je ne veux pas ressortir un nouvel album ni décrocher un nouveau contrat avec une maison de disques. Ce que les gens veulent de moi, c’est que je chante de vieilles chansons. Ils sont prêts à payer beaucoup d’argent pour ça.»

Formé en 1992, le boys band Worlds Apart a connu un très grand succès à l’époque en Europe, et particulièrement en France grâce à plusieurs tubes comme Je te donne (reprise de Jean-Jacques Goldman), Everlasting love ou encore Quand je rêve de toi.

Au début des années 2000, Nathan Moore est devenu manager et producteur, s’occupant d’autres artistes. En 2007, il avait fait son retour avec les Worlds Apart à l’occasion de la sortie d’un Best Of. Six ans plus tard, ces derniers avaient même donné quelques concerts en France. Mais le groupe n’a jamais réussi à revenir sur le devant de la scène avec succès. Difficile, à la cinquantaine et avec des tubes usés, de rivaliser avec des boys bands comme One Direction. 

Régulièrement, d'anciennes célébrités musicales passent le casting de The Voice, généralement sans succès. En France, Claire des L5 et Douchka ont ainsi été retoquées sans pitié.