«Peplum», la série qui veut vous faire autant rire que «Kaamelott»

TELEVISION Ce mardi soir sur la six, vous découvrirez l’humoriste Jonathan Lambert en empereur romain aussi puéril que barré flanqué d’un conseiller au bord de la crise de nerfs…

Anaëlle Grondin

— 

Philippe Vieux, Jonathan Lambert, Pascal Demolon, Olivia Cote, Anthony Sonigo, Lou Chauvain et Nicole Ferroni dans la série humoristique «Peplum» sur M6.
Philippe Vieux, Jonathan Lambert, Pascal Demolon, Olivia Cote, Anthony Sonigo, Lou Chauvain et Nicole Ferroni dans la série humoristique «Peplum» sur M6. — Cecile ROGUE/M6

Revivez le déclin de l’Empire romain… en version complètement loufoque. Ce mardi à 20h50, M6 lance Peplum, une nouvelle série humoristique prometteuse portée par un duo de choc. La chaîne vous plonge dans le quotidien de l’excentrique et imprévisible empereur Maximus (Jonathan Lambert) et celui de son bras droit, Bravus (Pascal Demolon, vu dans Hero CorpFais pas ci, fais pas ça, Un village français), un esclave affranchi qui doit jongler entre une vie de famille chaotique et une vie professionnelle particulièrement stressante et mouvementée.

Le pitch a été imaginé il y a plusieurs années par… Thierry Ardisson, fier du résultat à l’écran. «Après avoir vu Quo Vadis, j’ai eu envie de faire un truc sur un empereur fou. Je suis allé voir Alain Kappauf  [producteur de Kaamelott, Scènes de ménages] et Christian Baumard [producteur de En famille] et ils ont adoré l’idée», a indiqué l’animateur et producteur lors de la présentation de Peplum aux journalistes en janvier.

Une première pour Jonathan Lambert

Plus de 250 costumes, un plateau de 1.300 mètres carrés, des décors qui ont nécessité plus de huit mois de travail…  De grands moyens ont été déployés pour la série d’humour, qui a nécessité deux mois de tournage en studio à la Plaine-Saint-Denis. «En termes d’exigence et d’ambition artistique, on peut dire que c’est dans la veine de Kaamelott, a affirmé Jonathan Lambert à 20 Minutes. Pour une série française, il y a quand même des décors magnifiques, une lumière qui se fait plutôt rare en télé et une exigence dans l’écriture qui fait qu’on est dans quelque chose de drôle sans tomber dans la facilité.» 

«Quand j’ai lu les scénar, ça m’est rarement arrivé, j’ai eu un rire sonore. C’était très drôle», a confié Jonathan Lambert. L’exercice était nouveau pour l’humoriste, qui tient pour la première fois un rôle récurrent dans une série télévisée.  A l’écran, son duo avec Pascal Delomon marche en tout cas à la perfection. «Je trouve que c’est assez osé pour M6 car ce n’était pas une évidence, Pascal Demolon et moi. Ils ont un peu ouvert leur viseur», lâche Jonathan Lambert.

Des soirées spéciales et des guests

Dommage que la chaîne ait choisi de diffuser Peplum au cours de plusieurs soirées événementielles en accolant plusieurs épisodes à la suite, quitte à risquer l’overdose. Comme pour sa mini-série phare Scènes de ménages, M6 mise sans doute sur ses «guests» pour conserver l’intérêt des téléspectateurs. Vous pourrez ainsi voir en toge et en sandales Manu Payet, Michèle Laroque, Bruno Solo, François Morel ou encore Gérard Hernandez.

Ce moment gênant… 

Jonathan Lambert a confié à 20 Minutes une petite anecdote de tournage assez… croustillante. Pour tourner plusieurs scènes aux «thermes», où l’empereur Maximus prend des bains, l’humoriste et comédien a été contraint par le réalisateur d’enlever son maillot de bain parce qu’il était visible à l’écran. «Mais il ne l’a pas dit aux filles qui m’entouraient, donc c’était très gênant, a grimacé l’humoriste avant de sourire.  «Se retrouver nu dans la flotte avec deux femmes à côté, qui elles ne sont pas nues, c’est très compliqué. »

Mots-clés :