«Tous les couples sont permis»: Cinq choses à savoir sur le nouvel «access» de M6

TELEVISION L’émission sera proposée tous les jours de la semaine à 18h30 à compter de ce lundi.  Une case stratégique pour toutes les chaînes du PAF…

Anaëlle Grondin

— 

Extrait de l'émission de M6 «Tous les couples sont permis»
Extrait de l'émission de M6 «Tous les couples sont permis» — Etienne JEANNERET / M6

«Ma chérie mais pourquoi tu fais ça?» Les fans de Cristina Cordula vont certainement crier au scandale. Dès ce lundi après-midi, exit le deuxième épisode des Reines du Shopping sur M6. La chaîne a décidé de changer son access et proposera l’inédit Tous les couples sont permis à 18h30 du lundi au vendredi. Cinq choses à savoir sur ce nouveau divertissement, dont vous pouvez découvrir la bande-annonce ci-dessous:

1. C’est une nouvelle compétition sur la semaine

A l’image des Reines du shopping et de 4 mariages pour 1 lune de miel (TF1), Tous les couples sont permis est une compétition qui se déroule sur toute la semaine avec les mêmes candidats. L’enjeu dans cette nouvelle émission, également dotée d’une voix-off un poil moqueuse: prouver que son couple est le plus fort, le plus heureux, le plus complice, bref le plus parfait, pour remporter un week-end romantique à la fin de la semaine.  Ce format «fonctionne bien, ça tient en haleine le téléspectateur», affirme Sybille de Brianson, directrice de programmes chez Studio89 qui produit l’émission.

2. Il va falloir étaler son intimité (et son bonheur) pour gagner

Chaque jour un couple est mis en scène et doit passer par cinq étapes: «La première impression» (les participantes vont s’imaginer puis rencontrer l’amoureux de l’héroïne du jour), «le secret du bonheur» (sa recette de la vie à deux est soumise aux commentaires), «la déclaration d’amour» (de l’homme à sa femme, devant les autres participantes), «le défi du quotidien» (pour savoir si le couple est toujours complice en montant un meuble en kit) et le «quiz» (à la manière des Z'Amours). Pour Sybille de Brianson, on peut tout noter, même le bonheur et l’amour «à partir du moment où c’est dans la bonne humeur et où on se justifie».  

3. Seules les femmes notent les couples

A notre grande surprise, les hommes n’ont pas trop leur mot à dire sur les différents couples. Ce sont les femmes qui  notent chaque étape. Sybille de Brianson a indiqué à 20 Minutes que cela aurait été difficile de faire voter tout le monde, pour une question de format. Et selon elle, «c’est très féminin de donner son avis sur le couple». Mais elle nous rassure: «Peut-être que plus tard, on va inverser la tendance». Et pourquoi pas marcher dans les pas de L’Amour est dans le pré en sélectionnant des couples  homosexuels? «On ne s’interdit rien», a-t-elle répondu.  

4. Il y aura plus de légèreté que de méchanceté

M6 reste sur le même mot d’ordre «feel good». Hors de question de casser les candidates comme dans 4 mariages pour 1 lune de miel sur la chaîne historique concurrente. «Tout peut être dit de manière drôle, et tout passe de manière légère. On vient ici pour rigoler en couples. L’ambiance c’est celle là, indique  Sybille de Brianson. On leur suggère d’être plus drôle que cinglant. C’est rarement très méchant.»

5. Ce nouveau programme est stratégique pour M6

A cette heure-là, la bataille est rude entre les chaînes de télé. Comme son nom l’indique, l’ «access prime time» doit conduire l’audience jusqu’au programme diffusé en «prime time» (Top Chef pour M6 ce lundi). «Si l’access est mauvais, c’est très difficile de rattraper derrière», assure Aliette de Villeneuve,  responsable du pôle contenus de NPA Conseil, cabinet spécialisé dans les médias. Souvenez-vous des audiences catastrophiques du talk show de Sophia Aram sur France 2, Jusqu’ici tout va bien, qui avaient mis en difficultés le JT de 20H. Les chaînes privilégient le divertissement car «le public arrive progressivement devant son téléviseur et doit pouvoir comprendre», explique Aliette de Villeneuve. «C’est un outil de fidélisation plus simple que la fiction et qui permet de rassembler un public plus diversifié. Plus belle la vie [France 3] est une exception.»