VIDEO. «No-go zones»: La chaîne Fox News présente ses excuses à la France

TELEVISION Après avoir diffusé à plusieurs reprises de fausses informations sur l'existence de zones de non-droit, réservé aux Musulmans, à Paris, la chaîne reconnaît «des erreurs regrettables»...

Anne Demoulin

— 

Une journaliste américaine présente ses excuses aux Français et aux Anglais samedi sur Fox News.
Une journaliste américaine présente ses excuses aux Français et aux Anglais samedi sur Fox News. — Capture d'écran/YouTube

Enfin, Fox News s’excuse. La chaîne d’info américaine en continu avait provoqué la polémique en France et s’était ridiculisée en diffusant à plusieurs reprises de fausses informations, comme la présence de «no-go zones» à Paris. Des zones en plein cœur de la capitale où l'atmosphère rappellerait l'Irak ou l'Afghanistan en guerre. Epinglée par Le Petit Journal, la chaîne a finalement présenté des excuses générales samedi en direct sur son antenne pour les fausses informations délivrées par ses «experts».

«Nous avons commis des erreurs regrettables»

«Au cours de ces derniers jours, nous avons commis des erreurs regrettables à l'antenne concernant la population musulmane en Europe, particulièrement à propos de l'Angleterre et la France. Cela concerne particulièrement ce que l'on a appelé les “no-go zones”», a expliqué la journaliste à l'antenne.

«Pour être clair, on ne peut pas parler de “no-go zones” dans ces pays. Il n'y a aucune information crédible permettant de penser qu'il existe dans ces pays des zones où des individus sont exclus uniquement sur un critère religieux. Il y a des zones de haute criminalité dans ces pays, comme c'est le cas aux Etats-Unis et dans d'autres pays, où la police et les visiteurs vont avec prudence».

«Nous nous excusons auprès de toute personne offensée»

Avant de conclure: «Nous regrettons profondément ces erreurs, et nous nous excusons auprès de toute personne offensée, notamment les Français et les Anglais»

Lundi, la chaîne américaine avait présenté le témoignage de Nolan Peterson qui avait comparé la vie dans la capitale à l’Afghanistan, l’Irak, et au Cachemire indien, présentant une carte de soi-disant zones de non-droit qui, en réalité, n'étaient que les zones urbaines sensibles selon l'INSEE, basées sur les revenus des habitants, l'insertion professionnelle et la couverture sociale, et non sur la violence.

Mardi, la chaîne avait affirmé que la charia régnait dans ces supposées «no-go zones», en diffusant des images des émeutes de 2005, sans préciser qu’il s’agissait d’images d’archives. Dans Le Petit Journal, Yann Barthès avait demandé aux téléspectateurs français d’interpeller par mail la directrice de la communication de Fox News, puis, vendredi, le directeur de la rédaction de la chaîne américaine. Devant la polémique, Nolan Peterson avait finalement publié un texte dans lequel il présentait maladroitement ses excuses.

Steve Emerson, un autre «expert» de la chaîne d’info avait indiqué que Birmingham était une ville musulmane, où les non-musulmans ne pouvaient se rendre. Le Premier ministre britannique, David Cameron avait déclaré sur ITV: «Cet homme est clairement un idiot complet ».