La saison 5 de «Homeland» ne traitera pas du terrorisme islamiste

TELEVISION Selon Showtime, la décision n'est pas liée à l'attentat contre Charlie Hebdo...

Philippe Berry

— 

L'actrice Claire Danes, dans une affiche promotionnelle de la saison 4 de la série «Homeland»
L'actrice Claire Danes, dans une affiche promotionnelle de la saison 4 de la série «Homeland» — SHOWTIME

Carrie Mathison au Pakistan, c'est sans doute fini. Alors que la menace islamiste, intérieure ou extérieure, est au cœur de la série Homeland depuis quatre ans, les scénaristes veulent passer à autre chose, a annoncé le président de la chaîne Showtime, lundi. Mais selon David Nevins, il s'agit d'une «décision créative» qui n'est «pas liée» aux attentats contre Charlie Hebdo.

«Nous n'avons pas complètement décidé, mais on ne va pas rester bloqués sur les relations entre les Etats-Unis et le monde musulman. La série est avant tout sur la politique étrangère et les difficultés du renseignement au 21e siècle. On va sans doute secouer un peu les choses», a précisé Nevis lors de la conférence des Television Critic Association.

Le Pakistan furieux contre la saison 4

Le Pakistan appréciera sans doute. Le pays avait vertement critiqué la saison 4, contactant directement les producteurs, selon le New York Post, avec la message suivant: «Les insinuations répétées que les services secrets pakistanais protègent les terroristes au détriment d’innocents civils ne sont pas seulement absurdes mais une insulte aux milliers de Pakistanais qui se sont sacrifiés pour lutter contre le terrorisme.» Homeland est régulièrement critiqué pour ses approximations et ses clichés, ou encore les accents des acteurs.