L'écrivain et journaliste Jacques Chancel est mort à l'âge de 86 ans

DECES Le PDG de Radio France l'a annoncé mardi...

Anne Demoulin

— 

L'écrivain et homme des médias Jacques Chancel.
L'écrivain et homme des médias Jacques Chancel. — IBO/SIPA

Une voix d'or s'est éteinte. Ecrivain, journalite et homme de médias, Jacques Chancel est décédé dans la nuit de lundi à ce mardi à son domicile parisien, a informé Matthieu Gallet,  le PDG de Radio France. Il était âgé de 86 ans. Ses émissions Radioscopie sur France Inter et Le Grand Echiquier sur Antenne 2 resteront à jamais des programmes cultes. Esthète, passionné de sports, Chancel a voyagé, lu, réfléchi, écouté, conseillé, reçu et, surtout, entouré de sa bienveillance le monde qu'il a parcouru.

Le Bigorre, son paradis terrestre

Né le 2 juillet 1928 dans les Hautes Pyrénées, le Bigorre, son paradis terrestre, Jacques Chancel, de son vrai nom Joseph Jacques André Régis Crampes, est devenu correspondant de guerre en Indochine à 17 ans. Il parcourt le Sud-Est asiatique de 1950 à 1958 et achève ses études entre Saïgon et Pékin. Au micro, il commençait une carrière de journaliste durant laquelle il a reçu les confidences de près de 7.000 invités: artistes, écrivains, politiques... Son crédo: «Savoir raconter une histoire»

L'homme des médias

Il crée, après avoir dirigé L’Heure de Paris et Paris-Jour, l’émission Radioscopie sur France Inter en 1968. Un programme qu’il anime durant plus de 20 ans, soit  6.826 numéros. Ses entretiens radiophoniques feront l’objet de nombreuses anthologies. Suivront d’autres programmes, comme Figures de proue.

A l’automne 1974, Marcel Jullian et Jacques Chancel échafaudent les programmes, sélectionnent les animateurs et producteurs de ce qui deviendra la chaîne Antenne 2. Ils recrutent entre autres Claude Barma, Jean-Christophe Averty, Armand Jammot, Pierre Tchernia, Bernard Pivot, Roger Couderc et Robert Chapatte. «C'est lui qui m'a fait venir sur la deuxième chaîne. Il m'a appelé et il m'a dit: “On aimerait beaucoup que tu viennes, as-tu un projet à nous proposer?”. Et j'avais justement Apostrophes à leur proposer. Nous n'étions pas du tout rivaux ou concurrents. On a, au contraire, toujours été très complices, et Le grand échiquier et Apostrophes ont toujours été associés à l'image de la télévision de qualité», explique ce mardi Bernard Pivot à L’Express.

Après avoir animé Grand Amphi, il crée son émission phare, Le grand échiquier en 1972. L’émission restera à l’antenne jusqu’en 1989. Il animera ensuite Lignes de mire sur France 3 de 1994 à 1998. Outre une fonction d'administrateur dans le groupe Canal+, Jacques Chancel consacre sa fin de carrière à l'écriture.

L'amoureux des lettres

«Au petit matin ou tard dans la nuit, dans les trains, les avions, chez moi, j'écris au moins trois heures par jour. C'est une ardente nécessité», confiait-il à France Bleu en 2011.Chancel, l'amoureux des lettres a dirigé la collection Idée fixe aux Editions Julliard. Il publie son premier essai L'Eurasienne à Saïgon en 1950. Le Temps d'un regard, paru en 1978, reçoit le prix de l’Académie française et Tant qu'il y aura des îles, le prix des Maisons de la presse en 1980. Il enchaîne les succès dans les années 2000 avec Fugacités (2001), L'inachevé (2009), Dictionnaire amoureux de la télévision (2012) ou encore La nuit attendra (2013). Le mois dernier, il publiait chez Flammarion Pourquoi partir?, le désormais dernier volume de son journal intime. Il y évoquait avec pudeur les pépins de santé qui l'ont emporté. «J'ai été vieux trop tôt et je suis jeune trop tard», répétait-il à l'envi.