L’ex-miss déchue Valérie Bègue sera dans le jury Miss France 2015

JURY Le jury de Miss France 2015 accueille Valérie Bègue, élue en 2008…

B.C. avec AFP

— 

 La plus scandaleuse... Valérie Bègue

Deux semaines après son élection, des photos dénudées de Valérie Bègue sont publiées dans le magazine Entrevue. Brandissant le règlement interdisant de telles pratiques, la présidente du Comité Miss France, Geneviève de Fontenay, demande à Valérie Bègue de rendre son titre. Elle sera finalement autorisée à le conserver mais interdite de représentation dans les manifestations officielles.
La plus scandaleuse... Valérie Bègue Deux semaines après son élection, des photos dénudées de Valérie Bègue sont publiées dans le magazine Entrevue. Brandissant le règlement interdisant de telles pratiques, la présidente du Comité Miss France, Geneviève de Fontenay, demande à Valérie Bègue de rendre son titre. Elle sera finalement autorisée à le conserver mais interdite de représentation dans les manifestations officielles. — SIPA

La miss de l’horreur, la miss de la honte… Valérie Bègue, miss France 2008, déchue de son titre par une Geneviève de Fontenay ivre de rage après le dévoilement de photos coquines, sera dans le jury de miss France 2015. Elle y rejoint la chanteuse Shy’m, elle aussi source à scandales et potins, Laure Manaudou, Jean-Luc Reichmann, Stéphane Rousseau et Philippe Bas. Patrick Bruel présidera ce jury hétéroclite.

>> Les candidates au titre de Miss France 2015 en photos...
 

En choisissant Valérie Bègue, la société Miss France (détenue par Endemol) prend le risque de réveiller la guerre qui l’a opposé à son ancienne représentante. Depuis un an, la société Miss France et Geneviève de Fontenay, qui a soutenu la création d'un concours dissident (Miss Prestige national), ont enterré la hache de guerre en novembre 2013 en signant un pacte de non-agression, en échange de l'abandon des procédures judiciaires qui les opposaient.

La guerre des Miss, le retour

L’incident qui a valu à Valérie Bègue en 2008 d’être remplacée par sa dauphine Laura Tanguy, dans toutes les représentations officielles comme l’élection de Miss Monde, a été le point de départ d’une lutte interne au comité Miss France pour l’éviction de Geneviève de Fontenay, jugée hors du coup.

S’en sont suivies les années sombres d’une opposition entre la dame au chapeau et le comité cherchant à moderniser son image.

La prochaine élection Miss France départagera les 33 miss régionales, de 18 à 24 ans, le 6 décembre à Orléans. L’élection de Miss Prestige national, concours soutenu par Geneviève de Fontenay aura lieu le 18 janvier à Kirrwiller, près de Strasbourg.