Les 33 prétendantes au titre de Miss France, sur le plateau du JT de 13h de TF1.
Les 33 prétendantes au titre de Miss France, sur le plateau du JT de 13h de TF1. — Laurent Vu / Sipa

TELEVISION

Miss France 2015: Les cinq nouveautés de la 85e édition du concours

La cérémonie, qui sera diffusée le 6 décembre sur TF1, connaît quelques changements...

A l’heure où vous lisez ces mots, elles sont soit quelque part au-dessus de l’océan Atlantique, soit elles ont déjà atterri en République dominicaine. Jeudi, les trente-trois prétendantes au concours de Miss France étaient en tout cas toutes présentes pour une conférence de presse à TF1. Pour la chaîne, la production Endemol et l’organisation emmenée par Sylvie Tellier, il s’agissait de donner des détails sur la soirée du 6 décembre prochain, qui verra désigner celle qui va succéder à Flora Coquerel. Les Miss France, une tradition à la fois désuète et vivace, un parfum de terroir, un défilé en maillots de bain et un succès d’audience pour TF1: 8,3 millions de téléspectateurs l’an dernier pour 39% de parts de marché... mais qu’est-ce qui change cette année?

Des décors plus noirs

Cette année, c’est Orléans qui accueille la cérémonie. Celle-ci sera diffusée en direct sur TF1. Pour le public présent dans la salle, «l’écran central a été agrandi à 12,5 mètres car il s’agit aussi d’un spectacle», précise Caroline Gavignet, productrice de Miss France 2015 chez Endemol. Le générique musical reste identique, mais les décors, eux, ont été modifiés. «On va passer en noir. ça va être plus sobre et délicat tout en restant dans le code glamour et paillettes». Ce que rappelle le nouvel habillage graphique de l’émission, plus doré.

Patrick Bruel président du jury

Le chanteur et acteur Patrick Bruel succède à Garou, qui lui-même avait succédé à Alain Delon, lequel avait renoncé à son titre après que le comité Miss France s'est publiquement désolidarisé du soutien apporté par le comédien au Front national. Patrick Bruel avait déjà occupé cette fonction en 2008. Le présentateur du show, lui, reste fidèle. Jean-Pierre Foucault rempile pour la vingtième fois.

Le cinéma comme thème

Cette année, le thème, c’est le cinéma. «On a dix tableaux: les films d’époque, les westerns, la science-fiction, les comédies, les polars, les films d’animation...» Mais pas les films d’horreur. Dommage. Les slashers movie adorent les scream queens et les jeunes femmes poursuivies par les tueurs. En tout cas, les Miss seront habillées en fonction de la thématique et entreront en scène sur du Ennio Morricone, du John Williams (Star Wars), etc.

Des portraits plus naturels

Avant son passage, la Miss a le droit à son portrait. «Les portraits doivent rendre les Miss naturelles, affirme Caroline Gavignet. On a donc décidé de calmer le jeu au niveau du maquillage. Je les trouvais trop apprêtées. Du coup, la transition n’était pas spectaculaire.» De la sobriété et pas mal de bon sens. «Je voulais aussi qu’elles soient à plat, poursuit la productrice, parce que se mettre dans des talons dans des vignes ou sur une plage, ça n’arrange personne.» Le ton sera également davantage calqué sur celui de la conversation.

Un dispositif renforcé sur les réseaux sociaux

Succès d’audience, l’émission est aussi un succès sur le grand Web. Au cours des douze mois écoulés, l'édition 2014 avait été parmi les trois programmes les plus commentés sur Twitter. Avec un million de mini-messages, les Miss France voisinaient les NRJ Music Awards et l’annonce de la sélection de l’équipe française de football pour la Coupe du monde. Cette année, chaque Miss a le droit à son compte Twitter, histoire de permettre au public de papoter avec elle.