Le casting original d'Hélène et les garçons en 1993
Le casting original d'Hélène et les garçons en 1993 — SUREAU/TF1/SIPA

TELEVISION

Eric Zemmour s'attaque à «Hélène et les garçons», cause de la décadence morale en France

Le polémiste réactionnaire Eric Zemmour a estimé que la sitcom des années 1990 a fait «basculer» la société vers la féminisation…

Eric Zemmour a encore élargi l’éventail de ses arguments pour dénoncer ce qu’il appelle la «féminisation» de la société. Lors d’une conférence à Béziers, il a estimé que la sitcom des années 1990, Hélène et les garçons, était, sinon une des causes, du moins un symptôme de cette tendance.

Mediapart rapporte ces propos: «Regardez un seul épisode d’Hélène et les garçons, y a que des filles. En vingt ans, on a basculé dans un autre monde où les garçons sont devenus des filles. On a demandé aux hommes d’être des femmes comme les autres: ne plus devenir père -ces monstres innommables de la société contemporaine-, mais une deuxième mère.»

Hélène et les «Filles d’à côté»

Le blog Sitcomologie a repéré l’article dans lequel Mediapart se moque de l’analyse d’Eric Zemmour: «Le mal insidieux qui nous sape, Eric Zemmour en a trouvé la source: Hélène et les garçons. C’est une série télévisée qui lui avait échappé pour des raisons générationnelles. Mais il s’y est plongé: tout est là, c’est-à-dire un féminisme revendicatif atroce, hérité de Simone de Beauvoir.»

Les téléspectateurs assidus de la sitcom souriront sans doute à la lecture de cette analyse, se remémorant les propos pourtant très genrés d’Hélène. Rappelons d’ailleurs que «Les garçons» est le nom du groupe exclusivement masculin composé de Nicolas, José et consorts.

Eric Zemmour pourrait se réconcilier avec les productions AB en visionnant la conclusion des Filles d’à côté dans laquelle l’efféminé Gérard trouve épouse. Il faudrait en revanche lui déconseiller les épisodes récents des Mystères de l’amour où deux bons copains mâles font des rêves érotiques homosexuels et où Annette finit dans le lit de son père de substitution, Monsieur Girard.