«Mon incroyable fiancé» sur TF1: une caméra cachée géante ou gênante?

TELEVISION Vendredi soir, c’est le retour sur TF1 de l’émission de téléréalité «Mon Incroyable fiancé»… Comment ce canular a-t-il pu de nouveau être mis en place?

Joel Metreau

— 

Patrick (Eric Lampeart), l'incroyable fiancé de Clara. Lancer le diaporama
Patrick (Eric Lampeart), l'incroyable fiancé de Clara. — JOSHUA PREZANT / STARFACE / TF1

On pourrait croire à un gag. Mais non. Mon incroyable fiancé fait son retour, vendredi à 23h20 sur TF1. Après quelques années d’absence, «MIF», dixit les amoureux de cette téléréalité, c’est un vaste canular, où la production présente à une personne crédule un homme «hors normes» (gros dans la première saison, gay dans la deuxième), interprété par un comédien. Le but? Faire croire à sa famille que la personne veut se marier avec lui. Ouarf. Carton d’audience pour la première saison en 2005: Quelque 8,9 millions de téléspectateurs (51,2% du public) avaient assisté dernier épisode. A la deuxième saison, en 2009, les audiences ont commencé à s’éroder.

Clara, la candidate de Mon Incroyable fiancé sur TF1 - STARFACE/TF1/JOSHUA PREZANT

 

Comment peut-on encore tomber dans le panneau? 

La nouvelle victime s’appelle Clara. Cette étudiante de 26 ans en ressources humaines, choisie parmi 200 prétendantes, croit participer à Love Machine, une émission de dating. Direction Miami. Et puis non, lui annonce la prod. Pour 100.000 euros, elle doit faire croire à son entourage qu’elle va se marier avec un énergumène insupportable. 

Mais comment peut-on encore tomber dans le panneau? «Il a fallu attendre quelques années pour recommencer, explique Armelle Gauthier, directrice adjointe des flux et de la télé du réel sur TF1. «On lui avait demandé une liste de 40 programmes qu’elle a aimés ou détestés. "MIF" ne figurait pas dedans», indique Julien Aubour, chef de projet chez Shine Productions. A Miami, où la télé-réalité a été tournée en décembre, «dans la maison de vacances de Justin Bieber» (youhou!), Clara a vécu coupée d’Internet et éloignée du téléphone. La société de production Shine ne veut pas répondre si la jeune fille est comédienne. D’ailleurs, elle est absente lors de la conférence de presse: «C’est une stratégie de notre part», réplique la production. Soit.

Patrick (Eric Lampeart), l'incroyable fiancé de TF1. - STARFACE/TF1 / JOSHUA PREZANT

 

Une scène où elle fond en larmes

En tout cas, son fiancé lui en fait voir de toutes les couleurs, jusqu'à la faire pleurer dans une scène où il manipule une arme à feu et tire par accident. Un moment embarrassant par sa cruauté. «Elle a une naïveté par rapport à la recherche du prince charmant, explique Julien Julien Aubour. Pour autant, elle est loin d’être bête et de subir les choses.» La présentatrice Elsa Fayer, exfiltrée de Qui veut épouser mon fils?, renchérit: «Elle ne subit pas du tout.»

Pourtant, il faut se le farcir ce fiancé de Patrick. Pour le comédien, le choix de la production s’est porté sur Eric Lampeart, un Franco-Britannique qui habite depuis 15 ans en Angleterre et pratique le stand-up depuis 2008. Les Britanniques l’ont vu dans une pub pour Sky Broadband avec Bruce Willis, et dans une autre pour une autre chaîne, Viva. «Pour cette dernière, les gens avaient créé un groupe Facebook, "trouvons-le et tuons-le"», rigole Eric.

Eric se dit fan de Louis de Funès, Jim Carrey et Eddie Izzard. Pour Patrick, il a créé un personnage «entre Big Bang Theory et Austin Powers», explique julien Audour. «Je devais rester concentré tout le temps, confie Eric Lampeart. C’était un vrai challenge d’être un personnage pendant deux semaines.» C'est ce qui s'appelle habiter un rôle. On espère que Clara a apprécié la prestation.