EXCLUSIF. Simon Cowell tacle les télécrochets diffusés en France

TELEVISION «20 Minutes» s'est entretenu ce mardi avec le célèbre producteur britannique, élu «personnalité de l’année» au Mipcom, marché international des contenus audiovisuels...

Journaliste afp

— 

Simon Cowell, juré de «X Factor» aux Etats-Unis, en août 2013.
Simon Cowell, juré de «X Factor» aux Etats-Unis, en août 2013. — Chris Pizzello/AP/SIPA

De notre envoyée spéciale à Cannes,

La France a un incroyable talent. Mais pas forcément pour concevoir des télécrochets, selon Simon Cowell. Le producteur britannique de 55 ans, figure emblématique de l’industrie du divertissement mondial et juré dans ses propres émissions, est aussi dur envers les programmes de divertissement français qu’envers les candidats qu’il critique dans Britain’s Got Talent et X Factor USA ces dernières années.

Un choix de chansons «terrible» dans les télécrochets français 

Certes, son concours Incroyable Talent, format télévisé le plus populaire au monde, continue d’intéresser un minimum le public hexagonal, mais Simon Cowell a remarqué que les concours musicaux ne se portaient pas aussi bien chez nous qu’ailleurs. Et il croit savoir pourquoi. «J’en ai regardé plusieurs à la télévision française. Je ne veux pas attaquer les Français -je viens souvent en France et je les aime beaucoup-, mais tout ce que j’ai vu existait déjà ailleurs. Et le choix des chansons était terrible, les "talents" n’étaient pas géniaux, les jurés disaient aux candidats mauvais qu’ils étaient fantastiques. C’était assez fou», s’est étonné le producteur, très perfectionniste.

Même sa propre émission musicale, X Factor, a été délaissée par M6 en 2011 après deux saisons faute d’audience, alors que le format connaît un succès monstre au Royaume-Uni, où il demeure le programme de divertissement le plus regardé depuis 2004. «Je ne pense pas qu’ils l’aient très bien adapté en France, en toute honnêteté. J’ai trouvé que le programme n’était pas bien produit, a taclé Simon Cowell avant de s’exclamer dans un éclat de rire: «Sur ce coup-là, je ne me sens pas du tout responsable!»

«X Factor peut revenir à l’antenne» après une transformation

«Est-ce que les candidats ont peur de s’aventurer dans un programme comme celui-ci parce qu’ils ont vu que les gagnants de télécrochets n’ont jamais réussi à percer en France? Je ne sais pas», a réfléchi à haute voix le producteur, qui a du mal à comprendre pourquoi les ventes de disques ne décollent pas après les émissions comme aux Etats-Unis ou en Angleterre. «Je suis frustré, parce que la version française du programme pourrait donner quelque chose d’exceptionnel.»

Le célèbre producteur, soulagé d’apprendre qu’Incroyable Talent en était à sa neuvième saison en France, n’abandonne toutefois pas l’idée de faire de X Factor un succès ici. «L’émission peut revenir à l’antenne. Il suffirait qu’un producteur ou qu’un diffuseur dise qu’on devrait le relancer, affirme-t-il sans ciller. Cela a fonctionné en Australie. Le format était une catastrophe. Le programme a été totalement transformé. C’est incroyable.» Mais les Français auront-ils envie de donner une troisième chance au télécrochet? «Je pense que beaucoup d’Australiens se sont dit qu’ils ne regarderaient plus X Factor parce que c’était mauvais. Mais quand l’émission est revenue, elle n’avait plus rien à avoir avec la version précédente», a assuré Simon Cowell. Il ne reste plus qu’à trouver les «hits» à faire chanter aux participants, le jury adéquat, les candidats parfaits, le nouveau décor, l’animateur charismatique mais pas trop non plus histoire de ne pas éclipser les jurés… Qui a envie de se lancer?

>> Rendez-vous sur 20minutes.fr mercredi pour découvrir notre portrait de Simon Cowell