Rentrée séries 2014: «Kingdom», vainqueur par K.O.

TELE Retrouvez les critiques des nouveautés américaines tout au long de l'automne...

Philippe Berry

— 

«Kingdom», sur DirecTV, avec Matt Lauria.
«Kingdom», sur DirecTV, avec Matt Lauria. — DIRECTV

C'est parti pour le grand marathon. Entre mi-septembre et fin novembre, une trentaine de séries sont lancées aux Etats-Unis. Toutes les fiches sont disponibles ici.

Le pitch

Les Kulina vivent dans une cage. Celle des mixed martial arts (MMA). Ancien pionnier de la discipline, le père s'occupe d'une salle de gym et entraîne deux fils au caractère opposé. L'un carbure à la drogue, l'autre à la discipline. Et puis il y l'ancien élève, Ryan, qui aurait pu devenir une star s'il n'avait pas passé les quatre dernières années en prison.

La bande-annonce

Le who's who

Le patriarche, Frank Grillo a roulé sa bosse pendant 15 ans avant de voir sa carrière décoller, notamment dans Warrior et le dernier Captain America. Au civil, il boxe en amateur depuis qu'il est adolescent. Son ancien protégé, c'est Matt Lauria, révélé par le rôle de Luke Cafferty dans Friday Night Lights. Les deux fils sont incarnés par Jonathan Tucker (Parenthood) et... Nick Jonas, le plus jeune des Jonas Brothers. Le créateur, Byron Balasco, s'est fait un nom comme producteur sur FBI: Portés disparus.

La note: 4/5

Voici la série qu'on n'attendait pas. En 20 ans d'existence, le seul fait d'arme du service de télévision par satellite DirecTV est d'avoir sauvé Friday Night Lights de l'annulation en partageant les coûts de production avec NBC. Kingdom évoque d'ailleurs son aîné par son authenticité. On sent presque le sang et la sueur de la salle de gym. Le transfuge de FNL, Matt Lauria, confirme tout son talent pour jouer les bombes à retardement. Et si l'idée de faire de Nick Jonas un combattant MMA ressemblait à un canular, l'ex-membre du boys band a pris de la masse et gagné en présence. Dommage, donc, que le pilote recycle à peu près tous les clichés du genre, de Warrior à The Fighter (les problèmes avec le père, l'opposition des deux frères, la fille qui n'existe que pour le triangle amoureux etc.). Mais si Kingdom parvient à les dépasser, elle sera un sérieux prétendant au titre de meilleure série de la rentrée.