«Rising Star»: M6 mise (très) gros sur son télécrochet interactif

TELEVISION Le programme commence ce jeudi à 20h50. Chaque émission coûtera entre 600.000 et un million d’euros à la chaîne, qui ne peut se permettre un échec…

Anaëlle Grondin

— 

L'avant-première de «Rising Star» pour tester le dispositif de vote, le 15 septembre 2014.
L'avant-première de «Rising Star» pour tester le dispositif de vote, le 15 septembre 2014. — CECILE ROGUE/M6

M6 n’a pas le droit à l’erreur. Rising Star est l’une des émissions les plus chères jamais diffusées par la chaîne. Le télécrochet interactif, qui commence ce jeudi à 20h50, coûtera entre 600.000 et un million d’euros par émission, de l’aveu de Nicolas de Tavernost, président du directoire de M6. C’est plus que Nouvelle Star et à peine moins que The Voice, le télécrochet phare de TF1.

La chaîne n’ a pas fait les choses à moitié: location d’un studio de 2.000 mètres carrés au cœur de la Cité du Cinéma à Paris où 800 spectateurs sont attendus chaque jeudi soir, présentation à la presse en grande pompe fin août, bandes-annonces et «teasers» diffusés sur Internet, et avant-première événement à l’antenne le 15 septembre pour expliquer aux Français le système de vote (gratuit) via son application mobile 6Play.

60.000 euros brut pour 30 secondes de pub

Pour rentabiliser ce coûteux programme, la chaîne compte sur la publicité. Selon Le Figaro, les annonceurs ont déboursé 60.000 euros brut pour 30 secondes durant la coupure pub, un prix supérieur à celui pratiqué habituellement sur cette case. M6 a donc tout intérêt à ne pas s’être trompé en achetant ce programme à la société de production israélienne Keshet.

Vendu partout dans le monde, le télécrochet a fait un flop dans plusieurs pays. S’il cartonne en Israël (où les audiences frôlent les 50% de part de marché), au Portugal et au Brésil, il n’est pas parvenu à convaincre le public allemand, russe et américain. Ces contre-performances ont même été fatales à la diffusion de Rising Star au Royaume-Uni. La chaîne ITV, qui avait acquis le programme, a pris peur et renoncé à le diffuser en 2015. Les équipes de M6 seront donc très certainement scotchées à leur écran de télévision ce jeudi soir en attendant le bilan des audiences de Médiamétrie vendredi matin. Les candidats de Rising Star seront loin d’être les seuls à stresser devant le «mur digital» de 4,5 tonnes. 

>> Lire notre interview de la jurée Cathy Guetta