Netflix: Les acteurs et actrices des séries donnent leur point de vue

SERIES Laura Prepon, Famke Janssen, D.J. Cotrona, Zane Holtz et Uzo Aduba,les actrices et acteurs de trois séries ( From Dusk Till Dawn, Hemlock Grove, Orange is the new Black) expliquent à 20 Minutes ce que Netflix change pour eux…

Propos recueillis par Alice Coffin
— 
Les actrices et acteurs des série Netflix
Les actrices et acteurs des série Netflix — Jill Greenberg / netflix

Le public, les directeurs de chaînes, les productrices et producteurs, les scénaristes, en France, tout le monde ou presque depuis le lancement de Netflix a donné son avis sur ce nouveau mode de diffusion des séries. Pour changer, et parce qu’elles et ils ont un certain nombre de choses à dire sur le sujet - plutôt positives comme ils sont partie prenante-, 20 Minutes a demandé leur avis aux acteurs et actrices des séries Netflix. Est-ce que cela change la façon de jouer, d’envisager leur rôle, d’interpréter un personnage que le public pourra suivre pendant des heures non stop? Les réponses du cast de trois séries Netflix, From Dusk Till Dawn (D.J. Corona et Zane Holtz), d’Hemlock Grove (Famke Janssen) et d’Orange is the new black (Laura Prepon et Uzo Aduba).

Laure Prepon (« Orange is the new black»): «Netflix, c’est très gratifiant»


«Lorsque j’ai entendu parler d’Orange is the new black, je ne connaissais pas Netflix. Je me demandais s'ils ne faisaient pas des web séries, donc bof. Et puis j’ai vu le pilote et j’ai compris qu’au contraire c’était un support qui ne pensait pas que le public était débile. C’est extrêmement gratifiant pour une actrice de jouer dans une série Netflix parce que l’attitude du public n’est pas la même. Je l’ai expérimenté moi-même en m’enfilant les six saisons de True Blood d’affilée pour le boulot, lorsqu’on pratique le binge watching on n'a pas le même rapport aux personnages. On s’immerge complètement en eux, on devient obsédé par eux. Je suis heureuse qu’une série dans laquelle je joue ait cet effet là sur le public, c’est très gratifiant.»

Uzo Aduba («Orange is the new black»): «cela modifie la façon d’écrire les histories»


«Je suis frappée par la relation des auteurs aux séries Netflix. Le temps ne leur fait plus peur et cela change tout. Ils ne sentent pas sous pression pour écrire une histoire. C’est très valable pour mon personnage dans Orange is the new black. Les scénaristes ont pris le temps de le développer tranquillement.»

Famke Janssen («Hemlock Grove») «Netflix n'est ni de la télé, ni du cinéma»


«Ce qui me plaît dans ce concept de Netflix c’est que ce n’est ni de la télé, ni du cinéma. On ne fonctionne vraiment pas avec les mêmes procédés que la télé. Par exemple, nul besoin de cliffhanger pour faire revenir le spectateur la semaine d’après. Et puis ce n’est pas de la télé bon marché, au contraire c’est de bien meilleure qualité. Par ailleurs, je constate que les réalisateurs qui bossent pour Netflix comme Elli Roth pour Hemlock Grove sont très en prise avec leur public, via les réseaux sociaux. Du coup cela offre une perspective différente pour nous actrices à la réception de notre travail, on sait ce que les gens en pensent.»

D.J. Corona («From Dusk Till dawn»): «Les studios, eux, prennent moins de risques »


«Les studios prennent de moins en moins de risques tout ce qu’ils veulent ce sont des super héros, ils passent leur temps à exploiter des franchises. Je crois que Netflix a initié une autre manière de faire du divertissement. Parce qu’on peut choisir ce qu’on regarde, et surtout qu’on est à même de percevoir exactement ce que les créateurs avaient comme vision de leur œuvre comme on peut la voir en entier. Le fait, par ailleurs, de se débarasser d’un certain nombre d’intermédiaires qu’il y a dans le cinéma entre auteurs et public offre une immense liberté.»

Zane Holtz («From dusk till dawn»): «Plus intense que la diffusion traditionnelle»

«Je n’avais jamais eu l’occasion d’investir aussi profondément un personnage. Dans la durée. C’est une expérience fantastique pour un acteur par rapport à ce qu’on peut vivre avec un film ou des séries télé à la diffusion traditionnelle.»