La série d'animation japonaise «L’Attaque des titans» débarque sur France 4

SERIE France 4 diffuse à partir de vendredi soir la première saison de la série japonaise pour adultes «L’Attaque des titans»...

Joel Metreau

— 

Un titan dans la série d'animation
Un titan dans la série d'animation — Hajime Isayama,Kodansha/

Des titans qui croquent des humains en guise d’amuse-gueule. France 4 ose, on ne va pas faire la fine bouche, l’animation japonaise pour adultes avec la diffusion, vendredi soir, de «L’Attaque des titans». Les deux premiers épisodes de la première saison (25x25min chacun), programmés ce vendredi à partir de 22h45, méritent le détour.

Adapter ce manga écrit par le Japonais Hajime Isayama n’était pourtant pas gagné. «Beaucoup de personnes pensaient que c’était impossible, car trop violent et difficile à tenir au niveau du rythme», explique Cédric Littardi, fondateur du label @Anime, qui édite en France la série d’animation en Blu-Ray et DVD. «Et puis, au début, Hajime Isayama ne dessinait pas très bien», ajoute-t-il. «Le manga n’est pas esthétiquement attractif», renchérit Violetta Vasic, rédactrice en chef du magazine Animeland.

Un gros budget

Et pourtant, la réalisation de «L’Attaque des titans» est superbe, bien meilleure que celle des plus connus One Piece ou Naruto. «L’animation est splendide, mais Wit Studio a explosé son budget», remarque Cédric Littardi, qui avance le chiffre de 300.000 dollars engloutis dans chaque épisode. Car l’anime est en 3D et comporte de nombreuses scènes audacieuses d’action en plongeant le spectateur au cœur des batailles. Elle compte aussi beaucoup de personnages à représenter tant nombre d’entre eux meurent.

«Comme un "Game of Thrones" nippon»

Des décès en série. «C’est un peu comme un "Game of Thrones" nippon», estime pour sa part Tiphaine de Raguenel, la directrice des activités jeunesse et de l’antenne et des programmes de France 4. Car cette série au souffle épique reconstitue aussi un monde médiéval fantastique, avec une humanité qui tente de s’abriter derrière des murs de la menace des colosses. «L’Attaque des titans» conserve toutefois les codes inhérents au shōnen (manga pour ado masculins), que résume Voletta Vasic: «Le dépassement de soi, le combat un ennemi, la solidarité et l’esprit de groupe…»

Epopée haletante pour public mature

Mais on aurait tort de ramener la série à un shōnen. Après avoir diffusé l’anime «Monster», France 4 cherchait un programme d’animation susceptible de plaire aux adultes plus qu’aux ados. Et puis «on aimait bien le côté très mixte de la série avec des personnages masculins et féminins», remarque la directrice des programmes de France 4. De son côté, Cédric Littardi la compare volontiers à «Death Note», du même réalisateur Tetsurō Araki, car «elles ont toutes les deux une histoire prenante, destinée à un public plus mature».

En attendant l’annonce d’une deuxième saison, le public français qui découvrira sur la chaîne «L’Attaque des titans» (en version doublée ou en VO sous-titrée, au choix, assure France 4) ne restera pas insensible à la narration bien construite, celle d’une épopée haletante, aussi violente que belle.