France Télévisions veut «reposer la question de la publicité» après 20h

TELEVISION «Sur un certain nombre de moments», notamment pour la tranche 20h-21h, a affirmé ce mardi le PDG Rémy Pflimlin…

Annabelle Laurent

— 

Le siège de France Télévisions dans le 15e à Paris, le 27 novembre 2013.
Le siège de France Télévisions dans le 15e à Paris, le 27 novembre 2013. — V. WARTNER / 20 MINUTES

Les antennes de France Télévisions avaient chacune, avant les vacances, présenté leurs programmes de réjouissances pour cette saison. Ce mardi, lors de la traditionnelle conférence de rentrée du groupe, c’était donc d’efforts d’économies et de réductions d’effectifs qu’il était question, avec la perspective d’un retour à l’équilibre pour 2015, a annoncé le président du groupe Rémy Pflimlin, dont le mandat s’achèvera en fin de saison prochaine.

>> Par ici, retrouvez toutes les infos sur la rentrée de France 4, la rentrée de France 5, celle de France 3, et celle de France 2!

Interrogé sur l’opportunité d’un retour de la pub après 20h, Rémy Pflimlin a répondu qu’il souhaitait «reposer la question», «à partir du moment où la dotation budgétaire qui était destinée à compenser l’arrêt de la publicité n’existe potentiellement plus». Le président du groupe avait rappelé plus tôt que la loi de finances rectificative a supprimé cet été 7 millions d’euros dans le budget du groupe. «Le gouvernement souhaite supprimer à terme la dotation budgétaire, ce que je salue, à condition que ce soit compensé par la redevance.»

Elargir la redevance aux foyers équipés d’un ordinateur

Compenser par la redevance, donc l’augmenter? Rémy Pflimlin souhaite que «l’assiette évolue. Qu’elle colle aux nouveaux usages.» L’idée serait de l’élargir à tous les supports permettant de recevoir la télévision, dont les ordinateurs et les tablettes. Aurélie Filippetti, désormais ex-ministre de la Culture du gouvernement, y était plutôt favorable.

Au sujet de la publicité, «c’est d’abord une réflexion sur un certain nombre de moments», a précisé Rémy Pflimlin, évoquant la tranche 20h-21h et les événements sportifs de premières partie de soirée, «extrêmement forts en termes d’audiences» et que «des écrans publicitaires permettraient de financer, alors que nous payons des droits par ailleurs importants.»