VIDEOS. Emmy Awards 2014: Les moments les plus marquants de la soirée

TELEVISION Les Oscars du petit écran ont été décernés lundi soir à Los Angeles. Tout ce qu’il faut savoir si vous n’avez pas eu le courage de faire une nuit blanche pour suivre la cérémonie sur Internet…

Anaëlle Grondin

— 

Le comédien Bryan Cranston embrasse fougueusement l'actrice Julia Louis-Dreyfus aux 66e Emmy Awards.
Le comédien Bryan Cranston embrasse fougueusement l'actrice Julia Louis-Dreyfus aux 66e Emmy Awards. — Vince Bucci/AP/SIPA

Meilleure série dramatique, meilleur acteur, meilleur scénario… La compétition était extrêmement rude cette année. Tout le gratin hollywoodien attendait donc avec impatience la 66e cérémonie des Emmy Awards, qui s’est tenue lundi soir à Los Angeles, pour enfin connaître les noms des lauréats. 20 Minutes revient sur les moments les plus marquants de la soirée.

La tenue très surprenante de Lena Dunham

Les stars redoublent d’inventivité pour être élues «meilleur look de la soirée» à chaque cérémonie. Dommage pour ceux et celles qui avaient préparé leur tenue depuis des semaines, tout le monde a été éclipsé à l’apparition en public de Lena Dunham… dont l’ensemble jupe et chemisier à col montant signé Giambattista Valli a estomaqué la planète entière. USA Today est allé jusqu’à écrire: «La première tragédie question mode des Emmys.»

L’hommage poignant à Robin Williams

«Il nous a fait rire, très fort, à chaque fois.» Le clown triste nous a quittés le 11 août dernier, laissant Hollywood en pleurs. C’est donc naturellement que Robin Williams a été mis à l’honneur pendant la cérémonie des Emmy Awards. L’acteur Billy Crystal a livré un court et sobre discours d’éloge à son ami de longue date («le meilleur ami qu’on puisse imaginer»), provoquant une grande émotion dans le public, mais aussi sur les réseaux sociaux. «C’est très dur de parler de lui au passé parce qu’il était si présent dans nos vies… Pendant près de quarante ans, il a été l’étoile la plus étincelante de la galaxie comique», a déclaré Billy Crystal. «Sa belle lumière continuera de briller sur nous pour toujours. Et l’éclat en sera si puissant qu’il réchauffera votre cœur», a poursuivi l’acteur. «Il fera briller vos yeux. Et vous penserez: Robin Williams. Quel concept.»

Le baiser fougueux de Bryan Cranston et Julia Louis-Dreyfus

Mesdames et messieurs, préparez-vous à voir le baiser le plus torride de la télévision américaine (et aussi le plus long). Alors qu’elle s’apprêtait à monter sur scène pour recevoir le prix de la meilleure actrice de comédie pour «Veep», Julia Louis-Dreyfus a été arrêtée au passage par Bryan Cranston, la star de «Breaking Bad», qui s’est mis à l’embrasser passionnément devant un public hilare. Les deux acteurs avaient échangé un baiser torride dans la série culte «Seinfield». Un moment marquant que souhaitait visiblement revivre Bryan Cranston. En arrivant sur scène, Julia Louis-Dreyfus lâche, faussement perturbée: «Il était dans "Seinfield"!»

 

Le moment de solitude de Gwen Stefani

La chanteuse de No Doubt a fait une petite boulette sur scène. Alors qu’elle devait remettre le prix de la meilleure émission de divertissement avec Adam Levine, le chanteur de Maroon 5, Gwen Stefani s’est trompée en prononçant le nom du vainqueur. «The Colbert Report» est ainsi devenu «The Colboard Report». Adam Levine s’est empressé de la reprendre.

Jimmy Fallon, le présentateur humoriste a sauté sur l’occasion pour débouler sur scène et tenter de voler le prestigieux prix en déclarant: «Elle l’a mal prononcé! Cela veut dire qu’il y a une erreur! Je veux voir l’enveloppe!»

 

Le show de Weird Al Yankovic

Il est l’un des pasticheurs les plus connus d’Amérique depuis les années 1970. Histoire de divertir un peu l’audience en musique, il a décidé de se réapproprier les génériques de «Mad Men», «Homeland», «Modern Family» ou encore «Game of Thrones». Pour le plus grand bonheur des fans, il a supplié en chanson George R. R. Martin, l’auteur de la saga, d’«écrire plus vite, aussi vite que possible».

Pour bien faire passer le message à l’écrivain, l’humoriste Andy Samberg, déguisé en Joffrey Baratheon, un des personnages de «Game of Thrones», est allé jusqu’à George R. R. Martin dans le public… et lui a offert une machine à écrire.

 

Quelque chose nous dit que l’auteur n’a pas vraiment apprécié la «blague».

 

>> Découvrez en images les gagnants et les perdants des 66e Emmy Awards par ici