Netflix confirme son arrivée en France en septembre

TELEVISION Le service de vidéo à la demande promet de lancer une «grosse production française»...

B.C. avec AFP

— 

La série «House of Cards», sur Netflix.
La série «House of Cards», sur Netflix. — NETFLIX

Le service américain de vidéo à la demande Netflix a confirmé lundi son arrivée en France ainsi que dans cinq autres pays européens pour le mois de septembre. «En septembre, nous lancerons Netflix en Allemagne, France, Autriche, Suisse, Belgique et au Luxembourg», écrit le groupe dans sa lettre trimestrielle à ses actionnaires.

Cette annonce officielle intervient deux jours après une déclaration de la ministre de la Culture Aurélie Filippetti, dans une interview au Figaro, qui souhaite que les films sortant au cinéma soient plus rapidement disponibles en vidéo à la demande et «ramener le délai après la sortie en salle à vingt-quatre mois, contre trente-six actuellement».

Accusation de contournement

Depuis plusieurs mois et l’intensification des rumeurs d’une arrivée de Netflix en France, les producteurs français se sont régulièrement inquiétés du bouleversement concurrentiel qu’elle engendrerait.

Le groupe américain est notamment soupçonné de vouloir contourner la législation sur le financement de la production française en offrant ses services depuis un autre pays européen.

Liberté, égalité, diversité

«Nous n’essayons pas de contourner quoi que ce soit, a affirmé le directeur général de Netflix, Reed Hastings. Nous cherchons à faire des investissements en France», évoquant la possibilité d’une «grosse production française» qui pourrait aussi être exportée à l’étranger.

«Nous voulons donner aux contenus français une voie pour sortir partout dans le monde, a-t-il encore dit, ajoutant vouloir aussi apporter aux consommateurs français «de la variété comme des émissions télévisées américaines.»