Dave arrive sur France 3: «J’ai rien contre la masturbation, mais pas intellectuelle»

INTERVIEW  Le chanteur Dave présentera le dimanche une nouvelle émission musicale sur France 3. Il en dessine les grandes lignes pour «20 Minutes»…

Annabelle Laurent

— 

Le chanteur Dave arrive sur France 3
Le chanteur Dave arrive sur France 3 — BALTEL/SIPA

Il est drôle, Dave. Alors, à 70 ans, on lui laisse sans problème une place sur un plateau télé. Après avoir annoncé qu’il quittait le jury de «La France a un incroyable talent», France 3 prépare son arrivée le dimanche après-midi à la tête de l’émission musicale présentée jusqu’ici par Natasha St-Pier. Après avoir commenté l’Eurovision et de nombreux primes, il recevra, dans un loft, des artistes de différentes générations et s’échauffe en répondant aux questions de 20 Minutes.

>> Par ici, toutes les nouveautés attendues à la rentrée sur France 3

Alors, heureux?

Quand on m’a dit oui, j’étais heureux comme si j’avais passé mon permis de conduire! Il y a longtemps que je voulais le faire. J’avais fait savoir que j’étais intéressé, depuis sept ans. Depuis la mort de Pascal [Pascal Sevran, en 2008. Daniela Lumbroso avait finalement été choisie]. Faut savoir attendre dans la vie. J’ai jamais su appeler. Et sur un plan purement stratégique, j’aime bien quand on vient me chercher, on peut avoir plus d’exigence que quand on appelle!

Maintenant que vous l’avez, de quoi avez-vous envie?

On ne sait pas encore beaucoup, tout ça est en formation, ça ne fait même pas 15 jours! J’ai envie de faire mon émission, comme dirait Jacques Martin.

Des idées d’artistes?

Ce sera un peu comme à l’époque des émissions des Carpentier [Maritie et Gilbert Carpentier]! On sera un peu dépendants des sorties des albums. Si je veux avoir Cabrel et qu’il sort un disque… J’aimerais bien l’avoir, il a fait sa première Olympia avec moi, il était en première partie [en 1978], aujourd’hui ce serait plutôt le contraire…! J’aimerais bien qu’il me renvoie l’ascenseur et vienne dans mon émission. Peut-être avec sa fille? J’aimerais avoir plusieurs générations. Un Alain Barrière, un Bénabar et un péquenaud qui n’a même pas fait de disque. J’aimerais des plus jeunes comme Alizée, des gens dans les comédies musicales… Quand je les croise, ils ont presque du respect pour moi… A cause de mon âge, pas de mon talent, c’est horrible!

Ce sera très différent de «La France a un incroyable talent»…

Ça n’a rien à voir. Ce n’était pas mon émission, même si j’adorais ça, ne pas savoir ce qui allait sortir du colis, quelqu’un avec une vache… Là, je vais être dans la préparation, les réunions, peut-être me battre, et dire «Oh non, pas un tel, il est ringard!». On me dira, «ça veut dire quoi, parce qu’il est vieux?». Je veux faire du populaire. Comme Jean Vilar au Festival d’Avignon… Il reste qu’on vise parfois à côté, je retourne tout à l’heure à Avignon, il y a des spectacles qui sont de la masturbation intellectuelle… J’ai rien contre la masturbation, mais pas intellectuelle!