France 2 traumatisée par Sophia Aram et Laurent Ruquier

PROGRAMMES TELE France 2 cherche la solution miracle pour ses programmes de 17h à 20h…  

Journaliste afp

— 

Portrait de l'humoriste Sophia Aram.
Portrait de l'humoriste Sophia Aram. — IBO/SIPA

«Nous avons connu deux échecs.» Thierry Thuillier, directeur des programmes de France 2, n’a pas esquivé jeudi matin lors de la présentation de la grille de septembre de sa chaîne. Il a acté les ratages de Sophia Aram et de Laurent Ruquier, dont les «Jusqu’ici tout va bien» et «L’émission pour tous» programmés en access prime time (la tranche horaire 17h/20h en gros) ont successivement dû être retirés de l’antenne cette saison. Tout en soulignant que «la presse» s’en était largement fait l’écho, plus que pour d’autres chaînes. «Quand on innove, on peut faire des erreurs. Mais ces échecs ne sont pas arrivés qu’à France 2.»

Une case aux enjeux économiques capitaux

En attendant, il reconnaît l’impérieuse nécessité de sauver cette case car c’est là que France 2 peut engranger des recettes publicitaires conséquentes. «L’idée c’est d’optimiser nos recettes publicitaires l’après-midi, c’est ce qui permet après de financer le reste, toutes nos audaces, nos fictions, nos documentaires, nos magazines d’information en prime time.»

Comment alors? Si la programmation de «N’oubliez pas les paroles» de Nagui à 19h a permis à la chaîne de réaliser 9,6% de pda en mai, le compte n’y est pas encore. Thierry Thuillier vise les «10% de part d’audience entre 17h et 19h contre 6 à 7% en ce moment». Cette mission-là va être confiée à trois divertissements en septembre: «Dans la peau d’un chef» revient à 17h, un nouveau jeu: «Face à la bande» animé par Jérémy Michalak, et à 19h, toujours, Nagui et «N’oubliez pas les paroles».

De nombreux autres pilotes sont aussi en préparation, pour éviter que ne se reproduisent les incidents de la saison passée «Quand je suis arrivé, les plans B étaient peu nombreux a expliqué Thierry Thuillier. Il a donc fallu trouver des solutions qui se sont arrêtées assez vite. Donc là, nous avons lancé des pilotes de jeux, de magazines.» En consolation, il faut se dire, qu’il y a déjà eu pire que la saison dernière.