Eurovision: La Russie veut son propre concours pour protester contre la victoire de Conchita Wurst

MUSIQUE Le travesti autrichien a remporté l’Eurovision samedi soir…

B.C. avec AFP

— 

Conchita Wurst devant les drapeaux de la communauté LGBT
Conchita Wurst devant les drapeaux de la communauté LGBT — Sipa

Des députés russes souhaitent que leur pays ne participe plus à l’Eurovision et envisagent la création d’un nouveau concours de chant baptisé «Voix d’Eurasie». Ces députés veulent ainsi protester contre la victoire à Copenhague du travesti autrichien à barbe, Conchita Wurst.

«Le résultat du dernier Eurovision a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase, pour le député communiste Valeri Rachkine. Nous devons quitter ce concours, on ne peut plus supporter cette folie.»

Mouvement anti filles glabres

La victoire historique de ce candidat transgenre a suscité de nombreuses protestations en Russie où hommes politiques, vedettes et internautes rivalisent d’homophobie et de transphobie pour faire entendre leur mécontentement. «Ils n’aiment pas nos filles parce qu’elles n’ont pas de barbe», a lancé le député Oleg Nilov, du parti Russie Juste pour s’insurger de la défaite des candidates russes à l’Eurovision

L’Église orthodoxe russe a estimé de son côté que la victoire du travesti à l’Eurovision «était un pas de plus vers un refus de l’identité chrétienne de la culture européenne», selon son porte-parole Vladimir Legoïda.

Des centaines d’internautes russes ont protesté contre la victoire de Conchita Wurst en publiant notamment sur Instagram leurs propres photos où ils se rasent la barbe. Quelques stars de télévision, de variétés ou de rock russes se sont également photographiées avec des visages couverts de mousse à raser.

Solidarité LGBT

Plusieurs blogueurs et vedettes, dont la chanteuse d’opéra Anna Netrebko ou la vedette de la variété russe Philippe Kirkorov, ont en revanche affiché leur solidarité envers la chanteuse autrichienne.

Les militants LGBT russes ont annoncé une Marche des femmes et des hommes barbus à Moscou le 27 mai, le jour du 21ème anniversaire de l’abolition des poursuites judiciaires contre les homosexuels.