Une pétition biélorusse contre Conchita Wurst qualifie l’Eurovision d’ «antre de la sodomie»

Alice Coffin
— 
L'affiche de l'Eurovision 2014 avec Conchita Wurst
L'affiche de l'Eurovision 2014 avec Conchita Wurst — Eurovision

Conchita Wurst est une artiste transgenre. Elle se présente sur son site comme Thomas Neuwirth, son nom dans le civil, et comme Conchita Wurst son nom d’artiste. De quoi faire de l’Eurovision, le 9 mai,selon des pétitions signées par plusieurs dizaines de milliers de personnes en Biélorussie et en Russie «une compétition internationale qui est l’antre de la sodomie». La pétition réclame le boycott de l’émission. Sur Facebook, une page a été créée contre sa participation à l’émission : NEIN zu Conchita Wurst beim Song Contest.

Dana International avait gagné l’Eurovision

Ce n’est pas la première fois comme le note Giuseppe Di Bella dans une tribune intitulée « Eurovision:  Conchita Wurst, candidate au centre d’une polémique transphobe pitoyable» que se présentent à l’Eurovision des chanteurs ou chanteuses aux revendications affirmées sur les problématiques de genre. «En 1998, explique l’historien, une chanteuse transsexuelle particulièurement talentueuse, Dana International, avati gagné l’Eurovision, offrant ainsi la troisième victoire d’Israël dans l’histoire de la compétition. Sa candidature n’avait posé aucun problème à l’époque. Sa chanson «Diva» avait même été un tube international et conquis un large public».

Pour le concours, Conchita Wurst, chantera «Rise like a Phoenix». Voir la vidéo ci-dessous