Il vit «retiré du monde» pour ne pas se faire spoiler «Game of Thrones»

SERIE Ni téléphone, ni Facebook, ni amis…

Benjamin Chapon

— 

Tyrion Lannister dans la saison 3 de Game of Thrones
Tyrion Lannister dans la saison 3 de Game of Thrones — HBO-OCS

«Je ne suis pas fou.» La précision n’est pas inutile. L’homme à qui l’on parle, après avoir juré sur l’honneur de respecter de strictes règles d’interview, a décidé de vivre «retiré du monde médiatique et social» pour ne pas se faire spoiler la série «Game of Thrones».

Actuellement, Jean Neige (le nom qu’il s’est choisi pour l’interview) est probablement l’homme le plus difficile à joindre au monde. «Je ne lis pas mes mails, ni mes SMS, et je ne réponds qu’à quatre personnes, mes parents et deux amis de confiance, au téléphone. Et bien entendu, je ne vais pas sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, je ne vais pas sur internet du tout.»

Spoiler en série et en VO

Jean Neige a pris cette décision radicale après s’être fait gâcher la fin de plusieurs séries. «Je travaille dans un bureau de six personnes, tous consommateurs de séries américaines qu’ils téléchargent. Moi, j’ai besoin des sous-titres, je ne suis pas assez bon en anglais. Du coup, j’étais toujours à la traîne.»

Et quand ce n’était pas les collègues, ses amis ou connaissances sur les réseaux sociaux se chargeaient de lui révéler la fin de «True Detective», «Broadchurch» ou «Sherlock».

Trop c’est trop

«Je me suis fait spoiler toutes les séries que j’aime. "Breaking Bad", "Dexter", "The Walking Dead"… Et il n’y a pas que les révélations sur la mort de personnages. J’en ai assez d’entendre parler d’une série pendant des semaines avant même que je l’aie vue. J’ai été dégoûté de "Downton Abbey" à cause de ça, alors que j’aimais bien la série au début.»

«Très très fan» de «Game of Thrones», il a décidé de ne pas se faire avoir. «J’ai établi un processus de sécurité pour limiter au maximum les risques de spoiler.»

Du travail et de la musique

Ce processus prévoyait notamment de quitter Paris. «Je me suis installé dans un petit village où je ne connais personne. Quand je vais dans les magasins, j’écoute de la musique au casque. Je n’allume pas la télé, peu la radio.»

La maison où il vit pour les trois mois à venir, «quelque part dans le centre de la France», est celle d’un ami. «Je peux vivre tout à fait normalement. Je suis graphiste indépendant, j’ai emporté du travail pour trois mois et je passe quelques coups de téléphone à mes employeurs mais c’est tout.»

La vie plus douce qu’à Westeros

Avec un abonnement à OCS, il peut regarder chaque épisode de «Game of Thrones» le lundi soir, 24 heures après la diffusion américaine. Il a tout particulièrement apprécié l’épisode 2 de cette saison 4 où un événement majeur survient. «Je suis sûr que tout le monde en parlait dès dimanche… Je ne regrette pas d’avoir décidé d’être prudent.»

Outre le plaisir retrouvé de regarder sa série en toute quiétude, Jean Neige apprécie son mode de vie coupé du monde. «C’est encore un peu tôt pour un bilan mais pour l’instant l’expérience est très positive. Mes amis me manquent un peu mais je me sens bien mieux qu’à Paris. Je travaille très efficacement, je ne suis pas stressé, je dors bien, je mange bien.»