«Sacrifice: Burning bush», la série d'Arte qui regarde à l'Est

TELEVISION Une mini-série revient sur l’histoire du Tchèque Jan Palach, ce soir et demain sur Arte...

Anne Kerloc'h

— 

Tatiana Pauhovofá incarne l'avocate de la famille de Jan Palàch dans
Tatiana Pauhovofá incarne l'avocate de la famille de Jan Palàch dans — © HBO

A l’Est des séries. La chaîne franco-allemande se transporte ce soir et demain en République Tchèque. «Sacrifice: Burning Bush», traite de l’histoire de Jan Palach, jeune étudiant tchèque de 21 ans qui s’immola par le feu pour protester contre l’invasion de la Tchécoslovaquie par les chars russes en 1969. Une production HBO Europe, avec des acteurs tchèques et tournée à Prague. Habituée aux séries britanniques et scandinaves, la chaîne verrait elle vers l’Est la nouvelle frontière de la fiction ?

Vient tourner à Prague

«Arte diffuse 85% de programmes européens, il est naturel pour nous de regarder les territoires d’Europe de l’Est, d’autant plus qu’avec l’internationalisation de la fiction, leurs productions sont en pleine évolution» lance Alexandre Piel, Directeur adjoint de l’Unité Fiction d’ARTE France en charge de l’International. L’heure est aux échanges et aux expériences croisées. Des équipes françaises ou internationales ont d’ailleurs pris l’habitude d’installer des plus tournages à l’Est, en s’appuyant sur des équipes techniques locales. Les «Borgia» de Canal+ ont pris place à Prague et à Budapest. La BBC ou HBO font régulièrement des incursions dans ces villes où ils trouvent à coût raisonnable des décors naturels préservés pour les fictions historiques mais aussi des studios très pros, des décorateurs déliés et des chefs opérateurs surdoués.

«Il existe une tradition cinématographique immense dans  ces territoires» souligne Alexandre Piel.  Tradition qui a parsemé de quelques noms célèbres les Oscar, César ou le Festival de Cannes, avec le tchèque Milos Forman ou le polonais Andrezj Wajda.«Sacrifice: Burning bush» est d’ailleurs signé de la cinéaste polonaise Agnieska Holland.

Signé Agnieszka

Pour cette mini série en trois épisodes, «La patte Agniezska Holland nous a séduit mais il est plus juste de dire que tout nous a séduit reprend Alexandre Piel: le sujet , la qualité des décors, la trame narrative et la force du réalisme qui montre comment la dictature se réinstaure  et prend la société dans ses griffes». Un «Sacrifice» qui vaut bien deux soirées.

Héros national

Jan Palàch a marqué l’histoire tchèque. En 1989, le 20e anniversaire de sa mort est l’occasion de manifestations massives qui préludent à la «Révolution de velours» et la chute du régime, quelques mois plus tard