France 2 arrête l'«Émission pour tous»: «Nous ne voulions pas faire les semaines de trop»

TELEVISION Le directeur des programmes de France 2 Thierry Thuillier justifie l'arrêt de l'émission animée par Laurent Ruquier depuis à peine deux mois..

A.L.

— 

Laurent Ruquier dans «L'Emission pour tous».
Laurent Ruquier dans «L'Emission pour tous». — SCHOUSBOE Charlotte / FTV

Pourquoi n'avoir pas laissé un peu plus de temps à l'«Emission pour tous»? Pourquoi une décision si soudaine? France 2 a annoncé samedi la déprogrammation de l'émission animée par Laurent Ruquier, d'un commun accord avec l'animateur et Tout sur l'Ecran Productions, et après à peine deux mois d'antenne.

«Il valait mieux arrêter cette émission maintenant plutôt qu'en juin»

«Malgré des évolutions éditoriales dans les thématiques des débats abordés et de nouvelles rubriques, les audiences ne se sont pas relevées (...) France 2 ne peut pas se permettre d'être durablement à ce niveau-là d'audience entre 19h et 20h: pour des raisons liées à la publicité mais aussi parce que ça met en péril la suite de la grille, dont le journal de 20 Heures», a commenté le directeur des programmes de la chaîne, Thierry Thuillier, interrogé par PureMédias.

«Il valait mieux arrêter cette émission maintenant plutôt qu'en juin. Nous ne voulions pas faire les semaines de trop», poursuit le directeur des programmes, qui reconnaît l'«échec» renouvelé pour la chaîne, après celui de l'émission de Sophia Aram, et admet qu'il ne «pensait pas que ce serait si difficile», Laurent étant une «"valeur sûre" qui marche toujours très fort le samedi soir».

La chaîne s'était fixée un objectif de 10% de parts de marché pour la case d'ici juin. Fin février, Laurent Ruquier avait lui-même annoncé qu'il arrêterait son émission s’il faisait encore «d’ici fin juin 8% de parts de marché». Thierry Thuillier rappelle que la décision est «prise d'un commun accord, et ce n'est pas de la langue de bois» avec l'animateur, qu'il remercie «de s'être lancé en janvier malgré la concurrence et la trêve olympique» et qui est, dit-il, «motivé pour mettre en place un nouveau tandem de chroniqueurs» dans «On n'est pas couché», Natacha Polony étant sur le départ.

Les solutions provisoires

D'ici juin prochain, «il n'y aura pas de changement entre 18 et 20h», annonce Thierry Thuillier. Nagui revient avec deux numéros de «N'oubliez pas les paroles», qui seront précédés d'un best-of de «On ne demande qu'à en rire». Il précise: «Pour "ONDAR", on va tout de même essayer, dans un deuxième temps, de proposer des émissions inédites». Le directeur des programmes rappelle par ailleurs que la case est en chantier, et que des pilotes de nouvelles émissions ont été commandés.

>> Lire par ici: France 2 «en chantier» pour renforcer ses après-midi