M6 a demandé au CSA le passage de Paris Première en gratuit

TELEVISION

A.L. avec AFP

— 

Nicolas de Tavernost
Nicolas de Tavernost — SIPA

M6 emboîte le pas à LCI. Le groupe M6 a officiellement demandé mardi au Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) de faire passer sa chaîne culturelle Paris Première en gratuit, a annoncé M6 à l'AFP mardi.

«Un peu plus d'Aïda et un peu moins de Nabila»

«Dès lors que le CSA a choisi, notamment lors de la dernière attribution, d'ouvrir le spectre des nouvelles chaînes, il faut que les groupes puissent se renforcer», a dit le patron du groupe, Nicolas de Tavernost, lors d'une réunion de présentation des résultats du groupe mardi soir. «Dans cette perspective, Paris Première apportera un élément de diversification du paysage français» en ciblant les CSP+, a-t-il affirmé, estimant que M6 disposait d'un «dossier tout à fait compétitif». En janvier, Nicolas de Tavernost avait estimé que, si elle passait en gratuit, Paris Première viendrait enrichir l'offre culturelle de la TNT gratuite avec «un peu plus d'Aïda et un peu moins de Nabila».

Le groupe TF1 a de son côté demandé fin janvier au CSA le passage en gratuit pour sa chaîne d'information payante LCI, avertissant qu'en cas de refus la chaîne serait fermée. Le CSA a dit qu'il déciderait «à la fin du printemps» si LCI pourrait devenir gratuite.

Le passage au gratuit possible depuis fin 2013

La loi sur l'indépendance de l'audiovisuel public autorise depuis fin 2013 le CSA à faire passer une chaîne du payant au gratuit, sous réserve d'une étude sur l'impact économique de sa décision. M6 avait clairement exprimé qu'elle allait faire cette demande pour Paris Première.

Une chaîne culturelle et décalée

Chaîne culturelle, parisienne et décalée, lancée sur le câble parisien en 1986, et actuellement accessible à certains abonnés du câble, du satellite et de l'ADSL, Paris Première est dévolue à la culture, aux arts du spectacle, aux débats ou encore à la mode. Elle vise un public urbain, relativement jeune et appartenant plutôt aux catégories socio-professionnelles supérieures. Parmi ses émissions phare, figurent le magazine culturel quotidien «Rive droite, rive gauche», diffusé de 1997 à 2004, qui a relancé Thierry Ardisson à la télévision, ou «Paris dernière», émission de déambulation et d'interviews nocturnes diffusée depuis 1995.