«Pékin Express»: L'équipe de l'émission arrêtée en Inde, puis relâchée

TELEVISION Une cinquantaine de personnes qui participaient à «Pékin Express» ont été arrêtées en Inde, puis relâchées...

J.M.
— 
Stéphane Rotenberg, animateur de «Pékin Express».
Stéphane Rotenberg, animateur de «Pékin Express». — Pascalito / M6

Une cinquantaine de personnes, candidats et équipe de tournage, participant à «Pékin Express» ont été arrêtées en Inde, puis relâchées avant de rentrer à l'hôtel, ce que confirme la chaîne M6, contactée par 20 Minutes. L'information avait d'abord été révélée par The Times of India. Intriguées par les communications de plusieurs téléphones satellitaires, les autorités indiennes ont fait investir un hôtel à Chalsa, où résidaient les participants. La petite ville est en effet située à proximité de plusieurs Etats, le Népal, le Bouthan, le Bangladesh et la Chine, dans une région sensible où circulent des groupes rebelles et armés.

Des téléphones saisis, le tournage arrêté

Les policiers ont saisi les vingt-deux téléphones satellitaires des participants, puis ont les interrogés. Selon M6, le tournage a été arrêté le temps de recevoir les autorisations nécessaires. Le tournage de la saison 10 du jeu d'aventures de M6 devait démarrer en Birmanie, puis passer par l'Etat indien de Nagaland et le royaume du Bhoutan avant de se terminer au Sri Lanka, selon le site Pure Médias.

Ce n’est pas la première fois que Pékin Express connaît des péripéties, notamment à cause de l’usage de téléphones satellitaires. Un incident similaire s’était ainsi produit en Chine. Les règles du jeu avaient aussi dû être modifiées durant la Révolution égyptienne.