Avec sa seconde salve de pilotes, Amazon a du lourd en cartons

TELEVISION Dans le lot, on trouve notamment le nouveau projet du papa de «X-Files», Chris Carter, et l’adaptation des aventures d'Harry Bosch, le flic le plus intéressant de Michael Connelly...

Philippe Berry

— 

Des posters des séries «Bosch» et «The After», d'Amazon Studios.
Des posters des séries «Bosch» et «The After», d'Amazon Studios. — PHOTOMONTAGE 20 MINUTES

Sans faire injure à «Betas» et «Alpha House», Amazon n'a pas exactement marqué l'histoire de la télévision avec ses premières séries originales. Pendant ce temps-là, Netflix collectionnait les récompenses pour «House of Cards». Jeudi, le site a dévoilé sa seconde fournée: dix pilotes –cinq destinés aux enfants et cinq aux adultes– qui deviendront, peut-être, des séries. Les règles ne changent pas: Amazon prendra sa décision en fonction du feedback des spectateurs, y compris français. Et cette fois, l'ambition est là.

>> Les teasers en vidéo

«The After», le retour de Chris Carter

Après «X-Files» et «Millenium», le Canadien s'est fait rare. Il revient avec un concept intriguant: les destins de huit personnages, dont la Française Louise Monot (OSS 117), s’entrechoquent alors que le monde part en vrille. Apocalypse ou attaque d'aliens, le pilote entretient le suspense mais semble livrer la mèche. Après 50 minutes un brin génériques, on retrouve la patte glauque de Carter dans la scène finale. Et on veut en voir plus.

«Bosch» fait justice à Connelly

Héros de 17 romans de Michael Connelly, Harry Bosch atterrit finalement chez Amazon. Alors qu'il comparait devant le juge pour avoir tué un suspect, ce détective du LAPD trouve des ossements d'enfant. Le pilote est sombre comme il faut, la Cité des anges, toujours aussi fascinante, et le rôle va comme un gant à Titus Welliver. Co-écrite par Connelly et Eric Overmyer («The Wire»), Bosch sera, sauf catastrophe, sélectionnée. Ou il y aura des émeutes.

«Transparent», une comédie grinçante digne de HBO

Gros talent à l'écran. Après avoir écrit sur quatre saisons de «Six Feet Under» puis sur «The United States of Tara», Jill Soloway est cette fois à la barre. On retrouve Jeffrey Tambor en patriarche d'une famille dysfonctionnelle, dans un rôle finalement très loin d'«Arrested Development». Il est surtout beaucoup question d'identité sexuelle, et Amazon pourrait bien tenir une réponse plus mâture à «Girls».

Le reste

«Mozart in the Jungle» est une comédie-drama dans un monde de la musique classique très rock'n'roll, avec Gael Garcia Bernal. «The Rebels», dans laquelle la veuve d'un milliardaire hérite d'un club de foot, est la série la plus faible du lot.

Amazon sélectionnera sans doute deux ou trois séries pour la rentrée prochaine. Si les pilotes sont accessibles en France, il faudra en revanche attendre qu'Amazon Instant soit disponible dans l'Hexagone pour regarder la suite. Avec l'arrivée de Netflix qui ne devrait plus trop tarder, Amazon sera sans doute pressé de riposter.