Après «Borgen» et «The Killing», une nouvelle série danoise sur «la génération 68»

A.L avec AFP

— 

The Legacy, nouvelle série danoise diffusée depuis le 1er janvier 2014. 
The Legacy, nouvelle série danoise diffusée depuis le 1er janvier 2014.  — DR

«The Legacy» (Arvingerne, «Les Héritiers» en danois) connaîtra-t-elle le même succès que «Borgen» et «The Killing»? La nouvelle série danoise suit quatre frères et soeurs adultes après le décès de leur mère, une artiste excentrique, qui lègue son manoir de Grønnegård à une autre enfant, abandonnée et inconnue des protagonistes. La série dresse «le portrait d'une famille moderne. Une description de la génération 68 et de ses enfants», explique la société de diffusion danoise DR sur son site internet.

Les recettes d’un succès international

Avant même que son premier épisode ait été montré au Danemark le 1er janvier dernier, «The Legacy», saluée par la presse, a déjà été vendue en Australie, aux pays du Benelux et au Royaume-Uni, où «The Killing» a ouvert la voie à d'autres séries en langues étrangères.

Pour la société de diffusion DR, le succès des séries danoises à l’étranger ne tient pas qu’à la résonance universelle des intrigues, mais s’explique aussi par la volonté d'ancrer ses histoires dans la société danoise, «Borgen» ayant séduit à cause de la fascination que suscite l'égalité des sexes des pays nordiques. Autre facteur de succès, selon DR, l'investissement consacré au développement de scénarios, par une petite équipe.

Les Danois paient l'une des redevances audiovisuelles les plus chères au monde, à 326 euros par an, et ont la télévision publique la plus dominatrice d'Europe dans les audiences.