Aurélie Filippetti veut un outil de mesure de la qualité des programmes TV

TELEVISION Lors de ses voeux, mardi matin, la ministre de la Culture et de la Communication a demandé à l'INA de se pencher sur la question...

Anne Kerloc'h

— 

La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, à Rome le 22 novembre 2012.
La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, à Rome le 22 novembre 2012. — GABRIEL BOUYS / AFP

Il n'y a pas que l'audience! Lors de ses voeux, la ministre de la Culture et de la Communication Aurélie Filipetti a annoncé vouloir créer un outil de mesure de la «qualité des programmes». Outil commun, qui serait partagé par tous les opérateurs de télévision et pourrait être communiqué au public et à la presse.

Tout comme Médiamétrie est l'institut de référence pour les mesures d'audiences TV et radio avec le Médiamat, le Médiacabsat ou les 126 000, la ministre a chargé l'Institut National de l'Audiovisuel (INA), de réfléchir à un indicateur fiable de la qualité des programmes, qui serait proposé à tous les opérateurs de télévision, publics et privés.

Actuellement, les chaînes se livrent déjà chacune à des études «quali» sur leurs programmes, notamment au travers de leurs panels de téléspectateurs.

D'autres confient ses études à divers instituts de sondage.

Mercredi sera ainsi présenté le baromètre «QualiTV» de France Télévisions, réalisé par Harris Interactive.

L'année dernière, parmi les programmes les plus appréciés relevés par le QualiTV, on trouvait ainsi en tête l'émission «Rendez-vous en Terre Inconnue».