Matthew McConaughey: «"True Detective", c'est le format télévisé idéal»

INTERVIEW Matthew McConaughey et Woody Harreslon sont les stars de la nouvelle série HBO, diffusée sur OCS City depuis lundi, à 20h55, moins de 24h après la diffusion américaine...

Recueilli par Philippe Berry, à Los Angeles

— 

Woody Harrelson et Matthew McConaughey dans la série HBO «True Detective», diffusée en France sur OCS City le lundi à 20h55.
Woody Harrelson et Matthew McConaughey dans la série HBO «True Detective», diffusée en France sur OCS City le lundi à 20h55. — HBO

Ils sont amis dans la vie et partenaires à l'écran. Dans «True Detective», Matthew McConaughey Woody Harrelson chassent un serial killer pendant 17 ans. Ils répondent aux questions ensemble, en mode good cop, bad cop.

>> La bande-annonce  (cliquer sur «CC, French», pour la VOST)

C'est tendance pour des acteurs de cinéma de venir vers la télévision?

M.M. Ça me démangeait depuis des années mais je ne voulais pas faire de la télévision juste pour faire de la télévision. «True Detective», c'est une histoire complète en huit épisodes, avec un début, un milieu et une fin. Tous les épisodes ont été réalisés par Cary Fukunaga. Il y a une unité, une densité. C'est le format télévisé idéal.

W.H. Ce n'est pas de la télévision, c'est HBO! C'est plus un long film de huit heures qu'une série interminable.

Qu'est-ce qui vous a attirés?

M.M. J'ai reçu un seul script géant de 450 pages qui m'a fasciné. Nic Pizzolatto est davantage intéressé par le facteur humain que par le meurtre.

W.H. Moi je dis oui à tout ce que Matthew me propose. Je voulais son rôle mais il ne m'a pas laissé le choix. Maintenant que j'y pense, je crois qu'il a été plus payé que moi.

Vous ne reviendrez pas s'il y a une saison 2?

W.H. Il ne faut jamais dire jamais mais je ne vois pas comment.

M.M. C'est une anthologie. Chaque saison, s'il y en a d'autres, aura une histoire différente.

Mud, Dallas Buyers Club, The Wolf of Wall Street, «True Detective», un Golden Globe... Vous enchaînez les succès, Matthew. C'est calculé?

M.M. J'ai plus de libertés dans mes choix aujourd'hui, et j'ai la chance d'avoir participé à des projets fantastiques ces dernières années.

W.H. Il est trop modeste. Il est sur une lancée incroyable. Il a enfin la reconnaissance qu'il mérite. D'ailleurs, Matthew, tu as préparé ton discours de remerciements pour les Oscars?

Avez-vous regardé le premier épisode? Qu'en avez-vous pensé? Dites-le-nous dans les commentaires ci-dessous.

Un «slow burner» poisseux

«True Detective» n'est pas une série de serial-killer classique. Le nouveau venu Nic Pizzolatto, qui enseignait Faulkner il y a encore trois ans, utilise le meurtre «comme un dessert pour mieux attirer le spectateur afin de mieux lui faire manger ses légumes». La véritable autopsie, c'est celle de la relation entre deux policiers, détruite à petit feu par l'enquête dans la moiteur de la Louisiane. Le résultat est lent, parfois trop bavard. Mais toujours fascinant.