Willy Rovelli de Gulli: «Je ne pousse personne à violer!»

POLEMIQUE L’humoriste et animateur télé a écrit sur Twitter qu’il violerait des vendeuses le jour des soldes si elles n'avaient pas sa taille. Un tweet «humoristique» qui n'est passé…

Benjamin Chapon et Anaëlle Grondin
— 
Willy Rovelli anime L'école des fans sur Gulli depuis janvier 2014
Willy Rovelli anime L'école des fans sur Gulli depuis janvier 2014 — LAURENT BENHAMOU/SIPA

Mise à jour 18h13: Contacté par 20 Minutes, Willy Rovelli a réagi à propos des commentaires qui ont fusé après la publication de son tweet: «Evidemment, je ne pousse personne à violer! Ce tweet était peut-être maladroit car des gens ont été blessés, mais c'était une blague sur ma taille!»

L’humoriste, qui présente depuis quelques jours «L’école des fans» sur la chaîne pour enfants Gulli, a fait sur Twitter une blague qui ne passe pas.

A la veille du premier jour des soldes d’hiver, Willy Rovelli a tweeté: «Si j’entends «Non désolé on n’a plus votre taille» je viole la vendeuse»

Le tweet était passé inaperçu mardi soir mais depuis mercredi matin, il suscite de nombreuses réactions outrées.

Un «crime» en acte, un «délit» en paroles

L’association Osez le féminisme a rappelé à Willy Rovelli que «le viol est un crime» et que «l'incitation à la violence faites aux femmes est un délit».

Loin d'éteindre la polémique , Willy Rovelli a tweeté une nouvelle plaisanterie d’un goût douteux.

Puis l'humoriste a accusé ses détracteurs de «faire des amalgames».

Contactée par 20 Minutes, la chaîne Gulli n’a pas encore réagi officiellement. De son côté, Willy Rovelli, ne comprend pas que son tweet fasse autant de bruit: «Ce tweet est peut-être maladroit car des gens ont été blessés, mais c’était une blague sur ma taille! Je suis evidemment desolé d’avoir blessé des gens», s'est-il défendu lorsque nous l'avons appelé ce mercredi après-midi.  «C'était pour dire: "Effectivement, à cause de ma taille je ne vais rien trouver". C’est comme quand on dit: "Il m’énerve, je vais le tuer". Evidemment je ne pousse personne à violer!», a-t-il poursuivi. Agacé, l'animateur nous a confié: «Depuis cet après midi on me traite de violeur! Mais n’importe quoi! C’est la mode du bashing, demain ce sera quelqu’un d’autre!» Willy Rovelli nous assure que Gulli ne lui a pas tapé sur les doigts pour ce tweet décrié: «Ca ne m'a pas mis en difficultés. Ils ont engagé un humoriste. Je les ai eu par téléphone, il n'y a aucun souci.»