«Downton Abbey» pourrait s’arrêter à la saison 5

Benjamin Chapon

— 

Image tirée de la saison 3 de Downton Abbey
Image tirée de la saison 3 de Downton Abbey — © 2012 Carnival Film & Television Limited. All Rights Reserved

Les téléspectateurs français impatients savent déjà comment se clôture la saison 4 de «Downton Abbey», dont le traditionnel épisode de Noël a été diffusé le 25 décembre 2013 en Angleterre.

Julian Fellowes, créateur de la série, a annoncé que si une saison 5 était bel et bien prévue, il n’était sûr de rien pour une saison 6. «La série ne va pas continuer pour toujours. Ça ne sera pas comme Perry Mason.»

Une nouvelle série en attente

L’auteur et acteur a signé un contrat avec NBC Universal pour l’écriture d’une nouvelle série historique. «Je ne commencerai pas à l’écrire avant d’en avoir fini avec "Downton Abbey", a expliqué Julian Fellowes au Wall Street Journal. Je ne peux pas faire les deux à la fois.»

Si le succès d’audience de la série au Royaume-Uni aussi bien qu’aux Etats-Unis plaide pour de nouvelles saisons de «Downton Abbey», la chaîne américaine NBC presse l’auteur de se pencher sur le projet 100% américain pour lequel elle l’a engagé.

Après celle du Yorkshire, la vieille aristocratie américaine

«Je n’ai encore rien écrit mais ce sera une série autour de la vieille aristocratie, les Winthrops et les Stuyvesants et les nouvelles fortunes nées de l’exploitation du pétrole et de l’essence dans les années 1870», a expliqué Julian Fellowes.

«Mais ce sera une fiction, il n’y aura pas de personnages ayant existé.»

A Downton Abbey pour l’hiver seulement

Par ailleurs, le créateur de «Downton Abbey» a donné son sentiment sur ce qu’aurait pu être l’avenir de la famille Crawley si elle avait réellement existé. Dans la série, la famille aristocratique doit s’adapter face aux bouleversements économiques des débuts du XXe siècle.

«Ils auraient survécu en faisant des investissements mais ils n’habiteraient plus dans le château. Downton Abbey serait ouvert à la visite payante et la famille n’y viendrait que pour l’hiver.»