Mélissa Theuriau: «Jamel dit que la France n’est pas raciste, je ne suis pas de cet avis»

J.M.

— 

Jamel Debbouze et Mélissa Theuriau, au 13e festival international du film de Marrakech, au Maroc, le 1er décembre 2013.
Jamel Debbouze et Mélissa Theuriau, au 13e festival international du film de Marrakech, au Maroc, le 1er décembre 2013. — PDN/SIPA

Elle a épousé l’humoriste franco-marocain Jamel Debbouze le 7 mai 2008. Dans Paris-Match, Mélissa Theuriau déclare «subir le racisme de celle qui a choisi cet homme, et ce choix dérange.»  «Quasi chaque semaine, on m'écrit que je fais «honte à la France d'avoir épousé un handicapé arabe qui ne sait pas aligner deux mots de français et qui, de toute façon, va crever bientôt », raconte la journaliste de 35 ans à l’hebdomadaire. «Aujourd'hui je fais moins attention, Jamel m'a appris à m'en détacher. Lui dit que la France n'est pas raciste. Je ne suis pas de son avis», poursuit-elle.

Dans cette même interview, Mélissa Theuriau revient aussi sur son activité de journaliste et sur son licenciement du groupe TF1 après avoir refusé de présenter le 20h. «On m'a alors virée de LCI où j'étais très heureuse. Je me suis retrouvée dehors avec mes cartons, et mon badge ne fonctionnait plus. J'ai découvert la violence de ce milieu.»

A la télévision, on découvrira prochainement le prochain documentaire qu’elle a produit. L’Absente, diffusé en février sur M6, sera consacré  à la vie de mères en prison.  Mélissa Theuriau devrait également être à l’affiche du prochain «Rendez-vous en terre inconnue» sur France 2, chez les Masaï, en Tanzanie.