La commissaire «Julie Lescaut» rendra son badge le 23 janvier sur TF1

Anne Demoulin

— 

Véronique Genest dans la dernière saison de «Julie Lescaut».
Véronique Genest dans la dernière saison de «Julie Lescaut». — CHRISTOPHE CHEVALIN/TF1

La flic la plus célèbre de France va prendre sa retraite. TF1 diffusera l’ultime épisode de la série policière «Julie Lescaut» le 23 janvier à 20h50. L’épisode sera intitulé «Mère et filles» et confrontera la commissaire à une question existentielle: doit-elle abandonner son métier?

Dans cet épisode, Julie Lescaut va enquêter sur des trafiquants infiltrés dans une organisation altermondialiste. Elle va aussi devoir affronter une grave crise familiale et répondre aux doutes de sa fille, Babou, concernant leur passé familial. Promise à la remise de la Légion d’honneur pour récompenser ses fidèles services, est-elle prête encore à tout donner pour son métier?

Une audience en baisse

«Julie Lescaut», incarnée par Véronique Genest, a été créée par Alexis Lecaye en 1991 et est diffusée depuis le 9 janvier 1992 sur TF1. «Mère et filles» sera le 101e épisode des aventures de la femme flic. L’arrêt de la série, qui compte 22 saisons, a été annoncé le 8 avril.

En cause, les audiences, et non l’entrée en politique de Véronique Genest. Dans les années 1990, la série rassemblait fréquemment dix millions de fidèles. Le record a été atteint en avril 1995 avec 12,3 millions de téléspectateurs. En 2012, «Julie Lescaut» ne rassemblait plus que 6,2 millions de téléspectateurs en moyenne, contre 6,7 en 2011 et 7,1 en 2010.