Sherlock revient avec «plus d’humilité»

SERIE Ils cherchent des indices en mettant à profit les nouvelles technologies. Les Sherlock Holmes et John Watson du 21e siècle imaginés par Mark Gatiss et Steven Moffat reviennent ce mercredi sur la BBC…

Anaëlle Grondin

— 

Image de la saison 1 de la série britannique «Sherlock».
Image de la saison 1 de la série britannique «Sherlock». — Colin Hutton / Hartswood Films

Terrible. Le final de la saison 2 de «Sherlock» a littéralement scotché les fans de la série de la BBC en 2012. Voire bouleversé. Bam. Ca s’est terminé par une chute, aussi magistrale qu’inattendue, laissant sur leur faim les millions d’amateurs de l’excellente adaptation des aventures du héros de Conan Doyle, propulsé à notre époque.

La saison 3 a mis du temps à voir le jour. La faute aux acteurs vedettes, Benedict Cumberbatch et Martin Freeman, occupés à tourner Le Hobbit en Nouvelle-Zélande, entre autres. La voilà enfin. Rencontré sur le tournage de «Sherlock» au printemps 2013, Martin Freeman, qui incarne le docteur Watson, nous a mis l’eau à la bouche: «Ce qui s’est passé à la fin de la saison précédente est tellement énorme, cela aura un impact très important dans la vie de John.»

«John [Watson] a profondément été blessé» 

La relation de Watson et Sherlock Holmes, qu’il considère comme son meilleur ami, va connaître un tournant dans cette nouvelle saison, assure le comédien de 42 ans: «Sherlock sait que John a profondément été blessé par ce qu’il a fait et qu’il se sent mal. C’était cruel, mais cela faisait partie d’un plan qu’il avait échafaudé».

Le détective privé, joué par le brillant Benedict Cumberbatch (Star Trek Into Darkness, Le Cinquième pouvoir), devrait logiquement se montrer moins froid dans les épisodes à venir. «Il pense qu’il a une dette envers Watson et veut revenir tranquillement avec une approche plus humaine et plus d’humilité. Il se doit de bien se comporter avec lui à présent», raconte à 20 Minutes Martin Freeman sans trop en dévoiler. Avant de conclure: «C’est très intéressant comme jeu pour Sherlock. D’habitude il est du genre à se dire qu’il ne doit rien à personne dans la vie!» 

>> Les premières images de la saison 3